Actualité Burkina Santé

Crise à la CAMEG : La Direction générale en charge des médicaments rassure

La Direction générale de la pharmacie, du médicament et des laboratoires (DGPML) a animé une conférence de presse ce vendredi 7 octobre 2016 à Ouagadougou. L’objectif visé par cette rencontre était de rassurer l’opinion nationale sur la disponibilité des médicaments suite à la crise que traverse la CAMEG.

La directrice de la DGPML a rassuré que des mesures sont prises afin d’éviter des ruptures en médicaments
La directrice de la DGPML a rassuré que des mesures sont prises afin d’éviter des ruptures en médicaments

Veiller à la disponibilité des produits de santé efficace, sûrs, de qualité et accessible à l’ensemble de la population, telle est la mission principale de la Direction générale de la pharmacie, du médicament et des laboratoires (DGPML). Et au regard de la crise que traverse la CAMEG depuis quelques mois, remplir cette mission devient compliquer pour la DGPML. Et c’est en vue de rassurer la population sur d’éventuelles ruptures en médicaments, que la Direction générale en charge des médicaments a animé une conférence de presse dans l’après-midi de ce vendredi 7 octobre 2016.

A en croire la directrice de la DGPML, Aminata Nacoulma, le système national d’approvisionnement en médicaments comprend  2 circuits que sont le public et le privé.  De ce fait, elle a précisé que le circuit public est constitué d’un dépôt central au niveau de la CAMEG qui approvisionne à son tour 10 dépôts régionaux et que dans le cas du circuit privé, l’approvisionnement est organisé autour des grossistes répartiteurs privés. Dans ce sens, elle a révélé qu’une convention a été signée entre le gouvernement et la CAMEG, ce qui donne l’exclusivité d’approvisionnement des structures sanitaire publiques à la CAMEG.

Selon Aminata Nacoulma, suite à la crise qui secoue la CAMEG, elle a des difficultés à satisfaire les commandes du fait de certaines ruptures en produits. « Actuellement, et depuis le début de la crise, la CAMEG ne nous communique plus ses données pour permettre un suivi-évaluation de ses performances dans l’approvisionnement des produits de santé aux formations sanitaires », informe Mme Nacoulma.

Pour éviter une rupture totale des produits de santé sur le territoire, la directrice de la DGPML a indiqué qu’il sera désormais autorisé aux circuits privés d’approvisionnement de fournir certains  produits de santé aux structures sanitaires publiques. « A ce jour, nous avons une estimation précise des mois de stock de disponibilité dans les formations sanitaires chez  les grossistes répartiteurs et les produits à risque de rupture ont déjà été identifiés », rassure-t-elle.

 Avant de clore son propos la directrice de la DGPML a rappelé qu’un contrôle rigoureux est fait sur la qualité des produits de santé qui pénètre dans notre territoire, avant son introduction dans le circuit de consommation.

Nadège Compaoré

Infowakat.net 

ARTICLES SIMILAIRES

Mali : Une affaire d’uniforme de mariage divise un couple

REDACTION

Centre-nord : les FDS mettent en déroute des terroristes à Namisiguima

INFOWAKAT

Musique : Saga Den, une étoile montante de la musique burkinabè

INFOWAKAT

Avis de recrutement de personnels au profit du Programme d’appui au développement des économies locales (PADEL)

INFOWAKAT

Entreprenariat : De la Banque en passant par le secteur minier, il démissionne pour créer sa firme

INFOWAKAT

Mali: l’armée française tue une femme pendant une poursuite

INFOWAKAT

Laisser un Commentaire

Infowakat

GRATUIT
VOIR