Infowakat | Crise au MENA : L’incidence globale minimale de la plateforme tourne autour de 50 milliards par an
mercredi 17 janvier 2018
Categories

Crise au MENA : L’incidence globale minimale de la plateforme tourne autour de 50 milliards par an

La crise au Ministère de l’Education Nationale et l’Alphabétisation (MENA) depuis quelques semaines a fait réagir le Premier Ministre (PM) Paul Kaba THIEBA qui dit être surpris de voir les enseignants décréter une grève de 72 heures alors que le dialogue entre les deux parties n’a jamais été rompu. Il a ainsi fait savoir que la coordination soulève des problèmes dont le traitement créera une incidence financière évaluée à environ 50 milliards de nos francs par an. Le PM invite donc les enseignants à la retenue et à reprendre les cours en continuant le dialogue avec le gouvernement.

Paul Kaba THIEBA

C’est une incidence financière d’environ cinquante (50) milliards de FCFA par an que le Burkina Faso constatera s’il arrivait à accéder aux revendications globales de la Coordination Nationale du Syndicats de l’Education (CNSE). Paul Kaba THIEBA s’est insurgé du fait que l’évolution de la masse salariale globale ait été très forte entre 2013 et 2017. En effet, elle passée de 353,5 milliards à 630 milliards FCFA, soit à peu près un doublement, « sans tenir compte des engagements pris avec certains syndicats pour 2018 ». Il a rappelé que les différentes revendications syndicales créent une incidence financière sur le budget de l’Etat. Ces incidences ont créée, à l’en croire, des arriérés de salaires dans certains pays. « Prion Dieu que cela n’arrive pas au Burkina Faso », implore Paul Kaba THIEBA.

En effet, au cours de l’année 2017, le MENA a enregistré 14 plateformes revendicatives individuelles et une plate-forme minimale de la Coordination Nationale des Syndicats de l’Education (CNSE) regroupant 15 des 21 organisations syndicales que compte ce ministère. La plateforme minimale de la CNSE déposée au MENA le 5 octobre 2017 compte 4 points subdivisés en 23 sous-points.

Le gouvernement a alors initié un dialogue avec la CNSE, lequel dialogue a permis au gouvernement, semble-t-il, à la date d’aujourd’hui, d’examiner 8 points sur les 23 et de prendre l’engagement d’y apporter « des améliorations au système éducatif ». Le 12 décembre dernier, les négociations s’ouvrirent par la remise des réponses du Gouvernement à la coordination. La CNSE devrait donc examiner les réponses reçues avant de revenir sur la table des négociations. Mais le PM dit être très surpris d’entendre que les enseignants ont décrété une grève de 72 heures (les 9, 10 et 11 janvier 2018) alors que la commission chargée des négociations attendait les appréciations de la coordination.

Le PM qui révèle avoir pris le dossier des enseignants en main appelle cependant l’ensemble des travailleurs au respect des valeurs fondamentales de la fonction publique, en particulier au respect de l’intérêt général et de la continuité du service public. Il réitère son engagement au dialogue en vue de la recherche de la paix sociale. Il invite la coordination à la retenue et à appeler sa base à la reprise des cours et des évaluations afin de sauver l’année scolaire. « L’année scolaire est menacée et j’en appelle au salutaire sursaut patriotique de tous pour éviter une année blanche », a-t-il laissé entendre. Personne ne viendra construire le Burkina Faso à notre place, poursuit-il.

« Aucun pays ne s’est construit dans la facilité. Aucun pays ne s’est développé sans qu’une génération ne se sacrifie dans le travail », a réalisé Paul Kaba THIEBA qui pense qu’il est de l’intérêt de la nation toute entière d’entreprendre la réforme des systèmes de rémunération  annoncée par le président du Faso. Laquelle reforme, dit-il, est l’une des réponses durables à la crise sociale que traverse notre pays.

Armand Kinda

Infowakat.net

Laisser un Commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

INFOWAKAT.NET