A LA UNE Articles Burkina Culture

Culture : l’Afrique fête ses 6257 ans en juillet 2020

Le calendrier Kamite (Africain d’origine Égyptienne) fête ses 6257 ans en ce mois de juillet 2020, dans le calendrier Grégorien. La commémoration de cette fête du nouvel an a été rappelée par le “cadre 02h pour nous, 02 heures pour Kamita”, ce 18 juillet. “Ce calendrier bat en brèche toutes les autres chronologies” et “valorise les efforts de nos ancêtres à la mémoire collective de l’humanité”. Il est d’ailleurs celui sur lequel les autres calendriers se sont inspirés, notamment le calendrier grégorien, chinois, et arabo-musulman, a déclaré Serge Bayala.

“Le calendrier Kamite a fixé 4236 ans avant Jésus Christ, le nombre de mois que compte l’année, le nombre de jours que compte le mois, le nombre de saisons de l’année. Il y a trois saisons, 12 mois, 10 jours dans la semaine et la journée a été découpée en 24h avant Jésus Christ” déclare Serge Bayala.

Et ce serait un “crime contre l’humanité” que de faire “abstraction” de cette “contribution majeure de nos fiers ancêtres” ajoute t’il.

“Il a été dit que l’homme noir n’a jamais participé à aucune oeuvre utile de l’humanité”. Cette contre vérité “répétée de génération en génération finit par auto bloquer le peuple et à le plonger dans un coma collectif”. A l’inverse, “donner l’information aux africains que leurs pères furent méritant, et ont fait des choses 4236 ans avant l’ère chrétienne”, peut contribuer à faire sortir les africains du “complexe de fierté” explique M. Bayala.

Au Burkina Faso, les anciens avaient déjà remarqué, avant Jésus Christ, que l’on pouvait “observer deux phénomènes astrologiques que le soleil et la lune pour concevoir le temps”. Dans le Yatenga par exemple, on appelle “l’année solaire, le Yuumdé, et l’année lunaire le Kiougou”.

Et en dehors de ce calendrier, les droits de la femme, étaient inscrits dans le “Kurukan Fugan“, la constitution  de l’empire Mande, depuis 1236.

Il faudrait donc que les africains gardent jalousement leur patrimoine comme le font les français, les allemands, et les chinois. Et les attentes vis à vis des autorités se résume à l’accompagnement afin que le calendrier Kamite soit reconnu comme un patrimoine. “Avec toutes nos richesses, il faut que le Burkina Faso évite d’importer des dates”.

Ange Jordan MEDA

Infowakat.net

ARTICLES SIMILAIRES

Législatures au Burkina : de Arsène Yé Bongnéssan à Alassane Bala Sakandé

INFOWAKAT

Ministère des mines : Des irrégularités décelées dans la gestion des finances publiques de 2018

INFOWAKAT

Nécrologie : Bila Charles KABORE père du président du Faso n’est plus

INFOWAKAT

Sahel : Un missionnaire américain enlevé au Niger

INFOWAKAT

Pour l’inclusion de la femme dans la construction de la sécurité et paix, l’Association Development by Young People s’engage.

INFOWAKAT

Maouloud 2020 : la journée du 29 octobre déclarée chômée et payée

INFOWAKAT

Laisser un Commentaire

Infowakat

GRATUIT
VOIR