Actualité

DECLARATION DE LA POLITIQUE GENERALE DU PREMIER MINISTRE A L’ASSEMBLEE: 72 députés l’approuvent contre 53 députés

Le Premier ministre du Burkina Faso, Paul Kaba Thieba a fait un exposé de sa déclaration de politique générale aux députés de l’Assemblée Nationale, ce vendredi 5 février 2016.
 
L’article 63 de la Constitution stipule que dans les trente jours qui suivent sa nomination, le Premier ministre fait une déclaration de la politique générale devant l’Assemblée nationale, qui doit le voté. Et l’adoption cette déclaration de politique générale vaut l’investiture du Premier ministre car au cas contraire, le Président du Faso doit mettre fin à ses fonctions. Ainsi, devant les députés de la  7e législature, Paul Kaba Thieba a fait un exposé sur les grands chantiers de développement du Burkina Faso, sur les 5 années à venir.
 
S’appuyant sur le programme du Président du Faso intitulé : « bâtir avec le peuple, un Burkina Faso de démocratie, de progrès économique et social, de liberté et de justice », la nouvelle gouvernance du pays entend intégrer entre autres la réforme des institutions et la modernisation de l’administration, le développement du capital humain et la dynamisation des secteurs porteurs pour l’économie.
 
Malgré les appels a abstention des groupes parlementaires CDP, UPC et Paix, liberté et réconciliation nationale, contre l’appel à adoption des groupes parlementaires Burkindlim et MPP, la déclaration de politique générale du Premier ministre été adopté par 72  voix contre 53. Presque tous vêtus en Faso dan fani, les parlementaires de cette 7e législature, ont donc approuvé la nomination de Paul Kaba Thieba.
 
Dans sa politique générale, le Premier ministre tient compte de tous les secteurs d’activités et couches sociales. A titre d’exemple, Paul Kaba Thieba a annoncé la mise en place d’une université virtuelle, afin de pallier un tant soit peu, la crise qui sévit à l’Université de Ouagadougou. Il a aussi indiqué qu’il est envisagé la construction de 5000 km de route et la relecture des textes régissant le découpage du territoire burkinabè. « Des mesures de réduction du train de vie de l’Etat sera systématiquement mises en place », a-t-il martelé devant les députés.
 
Nadège Compaoré
Infofaso.net
 

ARTICLES SIMILAIRES

L’actualité de la semaine en bref…

Jordan MEDA

Entrepreneuriat : SANTENAT étend ses tentes

REDACTION

Burkina : En attendant le vote!

REDACTION

Burkina/Boucle du Mouhoun : un chef de village enlevé dans la Kossi

Jordan MEDA

Burkina/Fada : La population descend au gouvernorat avec des corps de proches tués

Jordan MEDA

Concours directs : 1 290 142 candidatures pour 4 721 emplois

INFOWAKAT

Laisser un Commentaire

Infowakat

GRATUIT
VOIR