Actualité Burkina Société

Délestage à Tanghin, secteur 17 de Ouagadougou : Un camion remorque en surcharge en est la cause

Ce mardi 05 juillet 2016 aux environs de 15h05 min, un camion surchargé de planches a heurté les fils d’électricité de la SONABEL. Le dégât est inestimable mais l’on peut retenir que les populations de Tanghin risquent de ne pas pouvoir conserver leurs aliments au réfrigérateur ce soir.

Comme vous le constatez sur l’image, un camion remorque en surcharge indescriptible a emporté avec lui les fils de la SONABEL, conducteur d’électricité. Après le marché Ar-yaar en direction des rails, juste à côté du Lycée Péniel (Tanghin Taambila), le camion a extirpé les fils conducteurs d’électricité qui traversaient la voie. Une dizaine de poteaux ont été arrachés de leurs fils. Les fils trainaient à même le sol sous le regard inquiétant des habitants qui, selon eux, ne savent comment faire pour éviter le pire avec les enfants qui n’y font pas attention. A la veille de la fête où les courses des uns et des autres sont intenses, Où la circulation n’est plus la même qu’avant, un danger non négligeable se prête à ces populations.  L’on est en saison hivernale où l’on n’a pas le programme de la pluie. S’il arrivait qu’il pleuve ce soir, l’eau qui est conducteur d’électricité risque de la conduire n’importe où et le pire risque de frapper cette population.

A notre arrivé sur les lieux, nous avons constaté la présence de la police pour le constat et la régulation de la circulation. Aussi, avons-nous constaté la présence effective des agents de la SONABEL pour circonscrire, voire solutionner le problème. Vu l’ampleur des dégâts que ce camion a pu causer, il ne serait pas facile pour les habitants du quartier Tanghin d’avoir une ampoule allumée chez soi ce soir.

A la veille de la Fête de Ramadan, les populations de Tanghin risquent de fêter sans tambour si toute fois, une solution palliative n’est pas trouvée dès ce soir.

Encore une autre occasion pour interpeller d’une part les autorités sur la question de surcharge dans les villes du pays afin qu’ils trouvent une fois pour toute une solution définitive à ce phénomène. D’autre part, interpeller les propriétaires de ces camions où de ces marchandises sur l’insécurité qu’ils affligent aux populations.

Il faut rappeler que cette question de surcharge a beaucoup fait couler autant d’encre que de salive et jusqu’à présent aucune mesure forte n’a été employée à l’encontre des récidivistes. Il faut que ce phénomène prenne fin au Burkina Faso le plutôt possible.

Armand Kinda

Infowakat.net

ARTICLES SIMILAIRES

Covid19-BF : 01 décès et 54 nouveaux cas confirmés à la date à la date du 25 janvier 2021

INFOWAKAT

Politique : L’ADF-RDA affirme son appartenance à l’opposition

INFOWAKAT

Entreprenariat : Kilsi Holding entend apporter une nouvelle orientation à l’autonomisation des femmes

INFOWAKAT

Régulation du secteur de l’énergie : « Il y a eu moins de délestages en 2019 », selon le rapport d’activités de l’ARSE

INFOWAKAT

Société : “Le divorce n’est jamais une solution, mais toujours une destruction selon J.B. Kaboré conseiller conjugal

INFOWAKAT

Rapport de la Cour des comptes 2019 : Des dysfonctionnements relevés dans la gestion des collectivités territoriales

INFOWAKAT

Laisser un Commentaire

Infowakat

GRATUIT
VOIR