Actualité Burkina Société

Démantèlement d’un réseau d’escrocs de numéraires : Ils se font passés pour des douaniers pour arnaquer les commerçants

 

La brigade de recherches de gendarmerie de Ouagadougou a présenté à la presse, ce jeudi 1er décembre 2016, un réseau de d’escrocs de numéraires. L’objectif recherché par cette dite présentation est d’attirer la vigilance de la population et sensibiliser le maximum de commerçant afin d’éviter d’autres victimes.

Innocent Cokou Akakpo, un des victimes de ce réseau d’escrocs
Innocent Cokou Akakpo, un des victimes de ce réseau d’escrocs

Agés entre 30 et 35 ans, c’est deux présumés escrocs qui ont été présenté à la presse dans la matinée de ce jeudi 1er décembre 2016.

Selon l’Adjudant-chef Abdoulaye Sawadogo, c’est suite à une plainte d’une victime du nom d’Innocent Cokou Akakpo, commerçant à Yalgo, dépossédé de 1 296 000 F FCA, que la brigade a ouvert une enquête circonstancié dans le but de démanteler ces arnaqueurs.  A l’en croire, les auteurs des faits se font passés pour des douaniers et proposent à leurs victimes, des marchandises de tous genres à un coût dérisoire. Après maintes investigations, c’est le 21 novembre 2016 que seront interpellés Issa Ouédraogo et Mahamoudou Ouédraogo, tous impliqués dans l’arnaque.

De ce fait, l’adjudant-chef Abdoulaye Sawadogo a laissé entendre que par cette pratique, les deux individus ont arnaqué plus d’une trentaine de victimes

Le mode opératoire

Le sieur Issa Ouédraogo voyage dans les différentes villes du pays pour repérer ses victimes. Lorsqu’il arrive dans une ville, il sympathise avec les commerçants, y effectue des achats, crée une certaine familiarité, note leurs contacts, puis il déclare aux plus naïfs être un agent de douane en permission dans la localité.

delinquantsDe retour à Ouagadougou, avec un répertoire bien fourni, il les contacte téléphoniquement et se présente tantôt : « chef Traoré, Somé, Sankara…de la douane ». Il persuade la victime du degré d’amitié ou de connaissance en faisant ressortir tous les détails, avant de lui proposer la livraison d’une marchandise que leur poste a saisi et qui est sur le point d’être vendue à vil prix.

Lorsque la victime accepte et n’est pas en pas en mesure de faire enlever la marchandise par son propre camion, il le met en contact avec un chauffeur fictif et c’est là, qu’intervient Mahamoudou Ouédraogo, qui conclue avec la victime sur un montant variant en 700 000 et 1 200 000  F CFA.

Ainsi, le chauffeur fictif va réclamer d’abord une avance de 200 000 F CFA pour carburant  que la victime envoie par Airtel money. Ensuite, il rassure la victime que le camion a démarrée, mais il a eu une panne. Il détermine le montant du dépannage qui varie entre 200 000 F FCA et 400 000 FCFA. Pour soutirer plus d’argent, il dit à la victime qu’il a été intercepté par le dernier poste de contrôle de la brigade mobile qui réclame entre 400 000 à 800 000 F CFA. Lorsque la victime veut se résigner, Issa Ouédraogo, le faux douanier intervient pour la rassurer les victimes. Après avoir reçu ce dernier montant, ces individus rompent tout contact avec leur client.

Après avoir expliqué le mode opératoire et présenté les malfrats à la presse, le chef de la Brigade de recherche de la gendarmerie de Ouagadougou a invité toute la population à plus de vigilance et demander à tout autre personne qui aurait été victime, de venir se présenter  à la gendarmerie.

Nadège Compaoré

Infowakat.net

ARTICLES SIMILAIRES

Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 29 juin 2022

INFOWAKAT

Cohésion au sein des FDS : Le message des ministres de la défense et celui de la sécurité

INFOWAKAT

Burkina : Un otage polonais délivré par les FDS burkinabè

INFOWAKAT

Togo : 13 morts dans un accident

INFOWAKAT

Sécurité : Exercice militaire à Ouagadougou le jeudi 30 juin

INFOWAKAT

Sénégal : Plusieurs migrants tués dans l’incendie d’une pirogue

INFOWAKAT

Laisser un Commentaire

Infowakat

GRATUIT
VOIR