A LA UNE Actualité Sécurité

Déplacés internes: le ministre en charge des actions humanitaires fait le point

Le Service d’Information du Gouvernement  a tenu un point de presse dans la soirée de ce jeudi 17 octobre. Animé par le ministre de la communication Remis F. DANDJINOU et Laurence ILBOUDO/MARCHAL ministre en charge des actions humanitaires, cet échange avec la presse a concerné principalement la question sécuritaire. La ministre de la solidarité a présenté le bilan de la prise en charge des déplacés internes qui a coûté plus 2,5 milliards de FCFA au gouvernement.

 « L’insécurité affecte plus de 800 000 personnes. Si rien n’est fait le nombre des déplacés pourrait passer à 600 000 » selon le ministre en charge des actions humanitaires. « Le Burkina Faso fait face à une crise humanitaire sans précédent » affirme-telle.  Une crise humanitaire marquée par des déplacements internes des populations des zones touchées vers les zones plus sécurisées.Les régions où le phénomène est plus criard sont celle du Centre-Nord, du Sahel, du Nord, de l’Est et de la Boucle du Mouhoun.

Ces 486.360 personnes qui ont abandonné derrière elles presque tout pour sauver leurs vies doivent être prises en charge sur tous les plans. Et le gouvernement avec le soutien des organisations d’actions humanitaires et des bonnes volontés tentent de venir en aide à ces déplacés.

Les déplacés ont été accueillis dans 04 sites déjà aménagés et deux autres en cours d’aménagement. Plus 38.000 ménages ont bénéficié de tentes familiales selon la ministre. En effet, 91% des populations déplacées internes vivent dans des communautés d’accueil, 1% sur les sites installés depuis mars et 8% étaient dans les écoles sont en cours de transfert vers les nouveaux sites. Ce qui rend prioritaire la question de l’abri dans la prise en charge des déplacés.

Ils ont aussi bénéficié d’articles ménagers et d’un appui dans le secteur de l’Eau-Hygiène-Assainissement à travers la réhabilitation et la réalisation de forages, la distribution d’eau à travers des citernes, la dotation en matériel d’assainissement et un accès aux soins médicaux et services de santé.

Marchal a salué les actions individuelles allant dans le sens d’aider les déplacés mais souhaite que ces actions soient coordonnées car dit-elle « il y a des esprits qui veulent profiter de la situation pour faire du business ».

Toutefois  la ministre juge impérieux de trouver des mécanismes de financement afin de mobiliser les ressources nécessaires pour  pouvoir maitriser la situation. Ces ressources devront permettre d’intervenir dans les domaines  prioritaires comme les abris et le matériel de survie.

« Personne n’a souhaité de vivre cette situation, ce que nous voulons c’ est que chaque Burkinabè vive où il veut ». Pour elle le retour de la paix est l’ultime solution face à cette problématique de déplacés internes.

Yekiremi Abdias FARMA

Infowakat.net

Avis Facebook pour l’UE! Vous devez vous connecter pour afficher et publier des commentaires FB!

ARTICLES SIMILAIRES

Burkina : Le président nigerien en visite de travail pour 48h

INFOWAKAT

Burkina : Le syndicat des transporteurs dénonce le transport de passagers aux frontières via les véhicules personnels

INFOWAKAT

Bobo Dioulasso : Des convois de nigériens bloqués par le syndicat des transporteurs à la frontière

INFOWAKAT

L’actualité de la semaine du 11 au 17 octobre 2021, en bref

INFOWAKAT

Résultat d’admission du concours professionnel de recrutement d’élèves Contrôleurs des eaux et forêts, session 2021.

INFOWAKAT

Coopération Burkina Faso/Niger : Le président Bazoum à Ouagadougou

INFOWAKAT

Laisser un Commentaire

Infowakat

GRATUIT
VOIR