Actualité AFRIQUE

Dix ans de prison pour la “voleuse de bébé” en Afrique du Sud

Une Sud-Africaine de 52 ans reconnue coupable de l’enlèvement d’un nouveau-né il y a 19 ans dans une maternité du Cap pour l’élever ensuite comme sa fille a été condamnée lundi par la justice à dix ans de prison.

Cette sentence termine l’affaire ” Zephany Nurse ” qui a fait la une des médias dans le pays. L’enfant de trois jours avait été enlevé à sa mère dans une maternité de la ville de Cape Town en 1997. En rendant sa sentence, le juge John Hlophe a estimé que le crime était prémédité et trop grave pour échapper à une peine de prison, selon le site internet News24.

L’accusée dont le nom n’a pas été révélée à la presse pour protéger sa victime, avait ensuite élevé le nouveau-né comme sa propre fille. Il y a un an, des lycéens ont remarqué une forte ressemblance entre Zephany, la victime, qui entrait alors en classe de terminale, et Cassidy Nurse, une nouvelle élève de son établissement scolaire. Pendant le procès, Celeste Nurse la mère biologique de Zephany avait raconté ses souvenirs du moment précis où son enfant a disparu. Après une plainte déposée par les parents et des tests ADN, l’identité de la victime a été confirmée par la police. Pendant toutes ces années, Zephany Nurse a vécu à quelques kilomètres de sa vraie famille qui dit ne jamais avoir perdu espoir de la retrouver.
Aujourd’hui, âgée de 19 ans, elle est rentrée vivre dans la maison où elle a grandi, avec le mari de celle qui l’avait kidnappée puis élevée et qu’elle considère toujours comme son père, selon les médias sud-africains.

Le magistrat a néanmoins retenu certaines circonstances atténuantes, comme son casier judiciaire vierge. La kidnappeuse dont le nom n’est pas révélé pour protéger sa victime avait enlevé un bébé de trois jours prénommée Zephany, dans la maternité Groote Schuur du Cap. Elle l’avait ensuite élevée exactement comme sa fille.

Fariska Barsan

infowakat.net

ARTICLES SIMILAIRES

Burkina : La mutinerie s’est muée en coup d’état selon plusieurs sources

INFOWAKAT

Mutinerie au Burkina : La Situation reste toujours tendue et confuse à Ouagadougou

INFOWAKAT

Mutinerie au Burkina : La CEDEAO marque sa solidarité au Président du Faso

INFOWAKAT

Éducation : Fermeture des établissements scolaires les 24 et 25 janvier 2022

INFOWAKAT

Burkina : un couvre-feu instauré sur l’étendue du territoire national de 20h00 à 5h30mn à partir de ce 23 janvier 2022.

INFOWAKAT

Mali : Un militaire français tué à Gao

INFOWAKAT

Laisser un Commentaire

Infowakat

GRATUIT
VOIR