A LA UNE Actualité Articles Burkina Entreprenariat Technologie

eBurkina : les dés sont lancés

12 milliards de francs CFA pour 1000 jeunes Burkinabè porteurs de projets numériques ; c’est le montant alloué par la banque mondiale au projet eBurkina, dans le cadre de l’appui aux start-ups du numérique au Burkina Faso. L’incubateur choisi par le ministère de l’économie numérique et des postes est Keolid. Le lancement officiel du projet a eu lieu jeudi 18 juillet à Ouagadougou en présence du premier ministre Christophe DABIRE.

Me Fatoumata OUATTARA

« Le potentiel est là, il manquait juste l’accompagnement », déclare Hadja Fatoumata OUATTARA, ministre de l’économie numérique et des postes. Faire du Burkina un hub de la transformation digitale en Afrique, tel est le principal objectif du projet eBurkina. A terme, ce sont 1000 jeunes porteurs de projets innovants dans le domaine du numériques qui seront financés et accompagnés.

Pour le premier ministre, cette occasion est bonne parce que « c’est le problème de l’emploie des jeunes et des femmes que nous cherchons à résoudre ». Il espère ainsi que ces jeunes hommes et femmes seront d’ici quelques années, « des employeurs d’autres jeunes ».

Les TIC offrent bien des avantages connus de tous. Et c’est dans cette optique qu’il est attendu de ces jeunes de proposer des solutions transversales à même de résoudre des problèmes dans les domaines de l’agriculture, de l’élevage, du commerce, de l’éducation, de la mécanique de l’administration etc. Le tout en utilisant logiciels « open source et open hardware ».

Lassané OUEDRAOGO, directeur de Keolid, explique que l’un des objectifs est de créer « une cinquantaine d’entreprises numériques à forte valeur ajoutée, qui vont accompagner les secteurs primaires au Burkina, mais aussi capables d’être exportées à l’extérieur du pays ».

La sélection de porteurs de projet quant à elle va se faire par plusieurs canaux, premièrement par internet. Il leur sera ensuite administrées des formations, à l’issue des quelles, les plus prometteurs seront sélectionnés. Le deuxième canal consiste à faire un recrutement sur hackathon. Hackathon qui seront organisés tous les deux mois, et qui verront la récompense des trois meilleurs prototypes. Et le troisième canal lui, fonctionnera sur la base de la communauté qui compose Keolid, à travers laquelle des sélections pourront être aussi faite.

Ange L. Jordan MEDA

Infowakat.net

ARTICLES SIMILAIRES

Koutougou : Les corps des militaires tombés accueillis par des tirs en l’air

INFOWAKAT

Koutougou : Le GSIM revendique l’attaque

Infowakat MEDA

Attaque Koutougou : Le CFOP veut « des solutions ad ’hoc »

Infowakat MEDA

Nouvelles plaques et cartes grises : le deal des « Koksairs »

Infowakat MEDA

Rébellion au camp Guillaume OUEDRAOGO, une rumeur selon l’Etat Major

Infowakat MEDA

Santé reproductive: Mieux former pour mieux impacter

Infowakat MEDA

Laisser un Commentaire

Infowakat

GRATUIT
VOIR