A LA UNE Articles Burkina Economie

Economie: le ministre du commerce veut exporter les entreprises Burkinabè

Certifier une centaine de produits locaux aux normes internationales pour permettre aux entreprises Burkinabè d’être compétitives. C’est l’objectif que s’est fixé le ministère du commerce. Ce 16 juillet 2020, ce dernier a présenté les premiers produits certifiés aux normes Burkinabè et internationales.

L’initiative de certification des cent produits locaux annoncée par le ministre du commerce Harouna Kaboré, a pour but de résoudre le problème d’écoulement des produits fabriqués au Burkina, tout en apportant plus de compétitivité aux petites et moyennes entreprises et industries.

Masso So, huilerie Céleste

Les produits des filières de l’huilerie, agricoles et forestiers non ligneux sont concernés par ce projet.

Le Burkina Faso, malgré les difficultés, possède neuf comités techniques de normalisation et a élaboré 732 normes. Ces normes existent entre autres dans les filières alimentaires, dans le textile, les bâtiments et génies civils, l’électrotechnique, l’environnement, les produits chimiques et dans la covid19.

Euloge Tapsoba, Alepa

Parmi les premiers à posséder le label Burkinabè NBF, il y a les huileries Céleste et Alepa, qui fait dans l transformation du maïs, qui ont inscrit la démarche qualité dans leur production. « Quand on travaille dans la qualité, c’est pour avoir des résultats sur le long terme. La preuve est que la SN Citec existe bien avant ma naissance, et est encore là, parce qu’elle fait de la qualité » a expliqué Masso So, la directrice générale des huileries Céleste.

L’investissement pour obtenir la certification qualité est coûteux, certes, mais chez Alepa, la démarche est perçue comme une « charge d’exploitation » déclare Euloge Tapsoba, directeur général. Et tous espèrent un retour sur investissement.

Le Burkina Faso en plus des cent produits à certifier, a déjà labelisé le pagne tissé FasoDanfani, et le Chapeau de Saponé. D’autres produits du terroir comme le cuir de Kaya suivront dans cette démarche.

Ange MEDA

Infowakat.net

ARTICLES SIMILAIRES

COVID19-BF : 04 nouvelles guérisons à la date du 06 août 2020

INFOWAKAT

Liban : la population en colère manifeste contre le gouvernement

INFOWAKAT

Sécurité : le Burkina est comme une « fenêtre brisée », mais l’espoir demeure

Jordan MEDA

Attaque du marché de bétail de Namoungou : « nous ne faillirons pas », selon le président du Faso..

INFOWAKAT

ECONCOURS 2020 : PAIEMENT PAR MOBICASH

INFOWAKAT

ECONCOURS 2020 : S’INSCRIRE ET PAYER PLUS TARD

INFOWAKAT

Laisser un Commentaire

Infowakat

GRATUIT
VOIR