A LA UNE Actualité Burkina Economie

Economie: Trading, 50.000 comptes bancaires gelés

Les traders du Burkina Faso sont en grogne. Ils ont exprimé leur mécontentement ce samedi 19 octobre 2019 par une conférence de presse. Ils décrient le gel de leurs avoirs car disent-il «  le trading est une activité professionnelle mondialement reconnue.». Tout est parti d’une note du ministère des finances datant du 14 juin 2019 qui appelait les sociétés de trading à mettre immédiatement fin à leurs activités. Une note  jugée « économicide » par les traders. 

« Si les fonds ne sont pas disponibles dans les meilleurs délais, la jeunesse est prête à se battre pour jusqu’à la dernière goutte de leur sang pour faire plier les traîtres, les jouisseurs, les indifférents les banquiers geleurs… Nous avons tout perdu dans cette crise et nous n’avons plus peur de mourir »  lance Souleymane GOWOU porte-parole des traders.

Les 50 000 investisseurs en trading que compte le Burkina Faso disent souffrir de ce  gel de leurs comptes bancaires qui a affecté plusieurs familles. « J’ai perdu ma fille la semaine dernière par faute de moyens pour payer ses soins » nous confie une trader.

Mais en croire le porte-parole elle n’est pas la seule dans cette situation. « Il y  a des étudiants qui ne pourront pas s’inscrire cette année car ils ont investi avec leur FONER » affirme un autre investisseur. Suite au gel de leurs comptes depuis 4 mois environ les investisseurs disent avoir entamé une série de plaidoirie sans succès auprès des autoritaires.

Pour les investisseurs c’est un plein droit d’avoir accès au fruit de leur. Ils soutiennent que le trading est loin d’être une arnaque encore moins de l’escroquerie et rejettent toutes les accusations portées contre leur activité.

Ils estiment que le gel des comptes est une injustice érigée pour maintenir une jeunesse ambitieuse dans la pauvreté. « Ces jeunes conscients de l’incompétence de l’Etat à employer sa jeunesse en violation flagrante de l’obligation constitutionnelle du droit au travail et du principe selon lequel ce qui n’est pas interdit est autorisé ; ont décidé de porter au  grand jour la poule aux œufs d’or : le trading » explique le porte parole.

« La poule aux œufs d’or » aurait augmenté le niveau de vie des populations et créer des centaines d’emplois selon M. GOWOU. « Seulement voilà comme un coup de massue, une série d’évènements intrigants est venue guillotiner l’espoir de toute une jeunesse » s’indigne-t-il.

Yekiremi Abdias FARMA

Infowakat.net

ARTICLES SIMILAIRES

Astuce : Comment prendre soin des lèvres en période d’harmattan ?

Infowakat MEDA

Politique :  » tout est pire qu’avant » (Ablassé Ouédraogo)

Infowakat MEDA

L’actualité de la semaine en bref

Infowakat MEDA

Burkina : Ravitaillement en carburant réussi à Djibo (EMGA)

Infowakat MEDA

Burkina : 32 terroristes neutralisés par les FDS (EMGA)

Infowakat MEDA

Buzz de la semaine : un gendarme récalcitrant pris à son jeux

Infowakat MEDA

Laisser un Commentaire

error: Content is protected !!
Infowakat

GRATUIT
VOIR