A LA UNE Actualité Articles Burkina Education

EDUCATION : 5 jours pour trouver sa vocation

Le centre national de l’information de l’orientation scolaire et professionnelle et des Bourses (CIOSPB) organise depuis mardi 09 juillet 2019, la 4ème édition de la semaine nationale de l’information et de l’orientation à Ouagadougou au siège du CIOSPB. L’objectif globale est de donner le maximum d’informations nécessaires aux nouveaux brevetés et bacheliers pour un meilleur choix de leurs séries et filières de formation. Et ces derniers auront jusqu’au 13 juillet 2019 pour profiter des conseils avisés du CIOSPB.

Dr Guy Romuald Ouédraogo enseignant chercheur, par ailleurs directeur de l’information et de l’orientation professionnelle du SIO, part du constat selon lequel certains parents et élèvent pensent à tort que faire une filière qui n’est pas scientifique fait de l’individu un cancre.

Dr Romuald OUEDRAOGO

Pourtant le choix de la filière de formation doit résulter d’un travail d’introspection, qui permettra à l’individu de mieux cerner sa personnalité et de mieux choisir le métier qui va avec.

En effet les principales difficultés sont que « beaucoup d’élèves et de parents d’élève viennent déjà avec des choix fixés et souvent sur des critères peu pertinents. Ces choix se font par mimétisme et par suivisme juste parce qu’un tel y est sans chercher à se découvrir ». D’où l’enjeux de cette campagne d’information et d’orientation.

Il y a par ailleurs le fait que certains parents poussent leurs enfants vers des filières sans s’interroger sur la capacité de l’enfant à réussir, et sans connaître si les débouchés professionnels liés à ses filières répondent aux capacités de ces enfants.

Mais le pire des cas c’est lorsque « au regard du prestige de certains métiers, élèves et parents d’élèves se ruent sur des filières et à la fin des études, se rendent compte qu’ils ne veulent pas des métiers disponibles car ces métiers ne répondent pas à leurs aspirations ».

Les filières les plus demandées au Burkina ?

Et même si la plupart des bacheliers sont venus accompagnés, Dr OUEDRAOGO insiste sur le fait que « c’est l’enfant qui doit choisir, et non le conseiller, encore moins le parent ».

Selon les propos de Dr OUEDRAOGO, les filières les plus demandées pour les Bac scientifiques sont la médecine, et la pharmacie. Raison pour laquelle certains établissements procèdent par test pour recruter leurs étudiants. Il y a aussi, le génie civil qui est à la mode pour les Bac Techniques, et le droit pour les Bac littéraire.

Espérons donc que les nouveaux bacheliers puissent faire le bon choix.

Sandrine BADO (Stagiaire)

Infowakat.net

ARTICLES SIMILAIRES

Burkina : au moins 07 personnes tuées à Barsalgho par un groupe armé

Infowakat MEDA

Economie: Trading, 50.000 comptes bancaires gelés

REDACTION

Burkina : 04 militaires et 01 policier dans deux attaques simultanées

Infowakat MEDA

Buzz de la semaine : La crise de la RTB en français facile

Infowakat MEDA

Liberté de la presse : malgré la situation sécuritaire, « les journalistes font du bon travail » (Pr BALIMA)

Infowakat MEDA

Burkina : un étudiant arrêté pour incitation à la haine

Infowakat MEDA

Laisser un Commentaire

Infowakat

GRATUIT
VOIR