Actualité Burkina Education

Education : Un cursus à minima pour les élèves déplacés

La coordination nationale des syndicats de l’éducation (CNSE) a marché ce samedi 05 octobre 2019 sur le ministère de l’éducation nationale à l’occasion de la journée mondiale de l’enseignant. Un mémorandum de trois points dont un est lié à la sécurisation des écoles et des enseignants a été remis au ministre en charge de l’éducation, le professeur Stanislas OUARO.

Pour ce qui est de la sécurité, et de l’année scolaire, le ministre a annoncé que des « cursus à minima » seront appliqués aux élèves déplacés. « Il ne s’agit pas de cursus au rabais » dit-il, mais de dispenser à ces élèves victimes du terrorisme,  » l’ essentiel des cours « . Cela s’explique par le fait que cs élèves du fait de leur statut, et occupant les écoles pour s’abriter, commenceront les cours plus tardivement que les autres.

Le ministre OUARO, en guise de réponse sur la question des délais de mise en oeuvre des accord avec la coordination, a reconnu que ceux-ci n’ont pas tous été respectés. Mais que cela ne voudrait pas dire « qu’il ne faut pas continuer dans leur mise en oeuvre ».

Les enseignants en commémorant cette journée qui leur est dédiée à travers une réflexion portée sur leurs conditions de travail et de vie, ont demandé au ministre de tutelle le respect des critères édictés par la CNSE pour l’opérationnalisation des affectations spéciales. Et ce dans le but « d’éviter beaucoup de désagréments aux enseignant.

Du reste il a salué la disponibilité des partenaires sociaux et leur sens du dialogue.

Ange L. Jordan MEDA

Infowakat.net

ARTICLES SIMILAIRES

Economie: Trading, 50.000 comptes bancaires gelés

REDACTION

Burkina : 04 militaires et 01 policier dans deux attaques simultanées

Infowakat MEDA

Buzz de la semaine : La crise de la RTB en français facile

Infowakat MEDA

Liberté de la presse : malgré la situation sécuritaire, « les journalistes font du bon travail » (Pr BALIMA)

Infowakat MEDA

Burkina : un étudiant arrêté pour incitation à la haine

Infowakat MEDA

Mali : 900 civils tués depuis janvier 2019 à cause des violences

REDACTION

Laisser un Commentaire

Infowakat

GRATUIT
VOIR