A LA UNE Actualité Burkina Société

Élections couplées de 2020 : Environs 4000 personnes déployées par la CODEL pour l’observation

La Convention des organisations de la société civile pour l’observation domestique des élections (CODEL) a présenté officiellement aux médias, la « situation room », dans le cadre de sa mission d’observation des élections du 22 novembre 2020. Elle se veut être une plateforme de veille électorale. Ce dispositif de monitoring qui va mobiliser environ 4000 personnes réparties sur toute l’étendue du territoire vise à instaurer un climat de confiance entre les parties prenantes dans le processus électoral.

« Contribuer au processus de consolidation de la démocratie et de renforcement de la citoyenneté au Burkina Faso » c’est le 1er objectif de la mise en place de ce dispositif d’observation électorale. Sa mise en place a nécessité la mobilisation d’environ 4000 personnes réparties respectivement en 3300 observateurs classique, qui ont pour mission de collecter les données du scrutin, a travers le remplissage de fiches électorales ; et 500 observateurs moderne, outillé de smartphones, qui seront chargés de faire remonter les données instantanément au quartier général de la CODEL.

L’ensemble des 3800 membres seront déployés le 22 novembre dans les 13 régions et les 45 provinces ; les

Secrétaire exécutive de la CODEL, Lydia Zango

observateurs donneront les tendances. « Les procédures d’ouverture, la présence des membres des bureaux de vote, l’heure de démarrage du vote, la sécurité des centres de vote, le secret du vote, le matériel électoral (…) sont autant d’informations qui seront autant d’informations qui seront produites et partagées en temps réel », a expliqué Lydia Zango, la secrétaire exécutive de la CODEL.

Le QG de la CODEL est basé au sein de l’hôtel Splendid avec un dispositif électoral, composé de deux chambres : une chambre technique chargée d’assurer la remontée des données des 500 observateurs, et la chambre de décision, composé des membres de la CODEL et des personnes ressources, chargés d’informer la CENI sur des cas de dysfonctionnements. Selon la Secrétaire exécutive, le quartier général de la CODEL est ouvert à tous les acteurs désirant s’informer.

Le président de la CODEL, Me Hamidou Ouedraogo a affirmé qu’ils sont prêts pour affronter ces élections. A cet effet, il a laisser entendre qu’un rapport général sur le processus électoral sera produit et publié les deux semaines qui suivront les élections.

Dans le contexte particulier des votes des burkinabè de l’extérieur pour le scrutin de cette année, la CODEL a recruté et formé des observateurs burkinabè sur place. Ils sont au nombre de 8.

Tout exhortant les populations à voter, Lydia Zango a expliqué que pour cette année il n’y aura pas de comptage parallèle, comme il l’a été en 2015, pour des raisons sécuritaire. « Une telle approche aurait demandé une toute autre méthodologie qui a l’heure actuelle est rendue impossible. En effet une partie du territoire ne participant pas au vote du fait de l’insécurité, le tirage de l’échantillon serait faussé » a-t-elle dit, en précisant que toutes les données viendront ainsi de tous les observateurs, déployés dans les différents bureaux.

Alex SOME
Infowakat.net

ARTICLES SIMILAIRES

Régulation du secteur de l’énergie : « Il y a eu moins de délestages en 2019 », selon le rapport d’activités de l’ARSE

INFOWAKAT

Société : “Le divorce n’est jamais une solution, mais toujours une destruction selon J.B. Kaboré conseiller conjugal

INFOWAKAT

Rapport de la Cour des comptes 2019 : Des dysfonctionnements relevés dans la gestion des collectivités territoriales

INFOWAKAT

Nahouri : 04 personnes tuées dans une explosion

INFOWAKAT

Burkina : la police nationale saisie plus de 3,5 millions FCFA de faux billets

INFOWAKAT

Covid19-BF : 05 nouveaux décès et 65 nouveaux cas à la date du24 janvier 2021

INFOWAKAT

Laisser un Commentaire

Infowakat

GRATUIT
VOIR