Articles Burkina Ecomedia Politique

Electricité : le Burkina Exportateur d’énergie solaire ?

Faire du Burkina Faso un pays exportateur d’énergie solaire. C’est dans ce sens qu’il a été lancée ce 14 mars  une étude de faisabilité dénommée projet parc solaire régional du système d’échange d’énergie ouest africaine (EEEOA). Et les partenaires principaux sont la banque mondiale et le west african power pool (WAPP).

Bachir Ouédraogo, ministre de l’énergie. (gauche) Francois de Sallle Ouédraogo,Dg Sonabel (droite)

Chaque pays de la sous-région a un potentiel dans lequel il peut investir, et l’énergie solaire est pour le Burkina un grand potentiel qui certainement se chiffre en termes de « Gigawatt » selon Bachir Ismaël Ouédraogo, ministre de l’énergie.

Cette étude va permettre de connaitre les modalités « d’interconnexion énergétique de tous les pays de la CEDEAO, de créer un marché commun énergétique dans lequel les producteurs pourront vendre cette l’énergie à des sociétés de distribution, qui à leur tour vont la mettre à la disposition des sociétés de distribution » explique Apollinaire Ky, secrétaire général du WAPP. D’ailleurs l’inter connexion des pays sera fini d’ici « l’an prochain » poursuit-il.

Avec donc l’appui du WAPP et de la banque mondiale, ce sont 300 mégawatt d’électricité qui devront à terme être injectés dans l’espace CEDEAO. Ce qui selon le ministre aidera « non seulement à répondre à notre attente en matière de fourniture d’énergie au niveau national mais, d’avoir la possibilité d’exporter l’énergie solaire dans la sous-région, et mieux, de réduire le coût du KWH, parce que nous avons  l’un des KWH des plus chers ».

Et à cet effet, « tous les mécanismes pour permettre à ce que les investisseurs privés puissent venir investir en matière de l’énergie solaire » seront mis en place.

L’un des gros avantages du Burkina en matière d’énergie solaire  c’est que dans « les régions que nous avons identifiées, nous n’avons pas trop de compétition entre la terre et l’agriculture. Ce qui permet d’avoir de vastes étendues et vu les efforts et la technologie qui est en train d’avancer à grand pas (…) Burkina Faso aura de très bonnes opportunités dans les années à venir » explique M. Ouédraogo.

Mais avant d’y arriver il faut d’abord que le Burkina arrive à satisfaire ses besoins propres avant de pouvoir l’exporter, car pour le moment, le pays n’est pas compétitif à cause de ses moyens de production thermique.

Ange L. Jordan MEDA

Infowakat.net

ARTICLES SIMILAIRES

Conseil des ministres du 27 octobre 2021 : Les grandes décisions

INFOWAKAT

Koulpélogo : 01 koglwéogo tué par des braqueurs armés à Yourga

INFOWAKAT

Région de l’Est : le couvre-feu prorogé de 60 jours

INFOWAKAT

Procès Thomas Sankara et 12 autres : L’avocat de Elysée Ilboudo demande une expertise mentale de son client pour incohérences dans ses propos!

INFOWAKAT

Procès Thomas Sankara et 12 autres : « Sincèrement j’ignorais qu’on partirait faire un coup d’État et prendre la vie d’innocentes personnes» Elysée Ilboudo

INFOWAKAT

Centre Est : un braquage à main armée au marché de Lalgaye

INFOWAKAT

Laisser un Commentaire

Infowakat

GRATUIT
VOIR