Actualité Articles Burkina Ecomedia Société

Energie: ce que pensent les consommateurs de la Sonabel

A l’occasion des journées portes ouvertes de la société nationale burkinabè d’électricité, la ligue des consommateurs du Burkina a été invitée le 25 mars à exposer ses attentes et ses préoccupations vis-à-vis des entreprises en général et de la Sonabel en particulier.

De prime abord, « de tous les services qui sont proposés au Burkina Faso, celui des téléphonies mobiles est de loin le pire ». C’est ce qu’a déclaré Daniel Dah Hien, président de la ligue des consommateurs du Burkina Faso (LCB).

La LCB déplore aussi le manque d’éducation à la responsabilité sociale de certains acteurs économiques comme « celui qui a fait entrer le riz refoulé pour mauvaise qualité par le ministère du commerce ».

François de Salle Ouédraogo, DG Sonabel (à gauche)

Dah Hien, note aussi les insuffisances de contrôle dans les laboratoires. « Aujourd’hui si vous apportez un échantillon de votre stock au laboratoire, on le teste, c’est validé, et c’est valable pour une durée indéterminée. Pourtant, cela ne devrait pas être le cas. Parce que votre stock d’hier n’est pas le même que celui d’aujourd’hui ». Ce dernier en appel d’ailleurs à la vigilance des citoyens car « sur le marché, les eaux de sources minérales sont rares. Pourtant sur tous les sachets d’eau il est marqué eau minérale ».

Pour revenir à l’énergie, les consommateurs sont pour le moins déçus de la qualité de l’offre qui leur est facturée. De nombreuses questions trottent dans les esprits des clients de la Sonabel. A titre d’exemple il y a celles de l’indemnisation des clients dont leurs appareils ont été endommagés par les coupures de courant. « La procédure laisse à  désirer car tous les expert chargés d’évaluer les dommages sont de la Sonabel ».

Quelques participants au panel

Il y a en plus la question de l’accueil qui est réservé aux clients, et celle des montants de facture qui sont plus élevé que « d’habitude » et ce malgré les multiples coupures d’électricité ».

Et pour répondre à ces questions, Souleyman Ouédraogo, directeur commercial et de la clientèle rassure déjà que « dès cette année, la qualité de l’accueil à la Sonabel sera meilleure ». Mais avant M.Ouédraogo a tenu à expliquer un peu comment fonctionne financièrement la société.

Souleyman Ouédraogo (à droite)

Selon ses explications, « ce n’est qu’en 2015 que la Sonabel a fait un peu de bénéfice ». En réalité « les prix des hydrocarbures et les tarifs d’électricité ne sont pas fixés par la Sonabel mais par l’Etat ». De plus, le prix auquel l’électricité est vendue « n’est pas optimale. Les gens pensent que c’est chère mais ce n’est même pas rentable » poursuit-il.

Par ailleurs la société n’arrive pas jusqu’à présent à « maitriser ses charges de fonctionnement (…) pourtant on nous demande beaucoup mais on nous donne peu de moyens ».

Cependant pour répondre aux besoins des usagers, la Sonabel a mis à la disposition des clients des solutions de paiement plus souples afin d’éviter les longues files aux guichets. Et « toutes les dispositions ont été prises pour que les frais de paiement par portefeuille électronique n’excèdent pas 250 franc Cfa » explique Ouédraogo. Il invite donc les clients à s’approprier ces nouveaux moyens de paiement.

Ange L. Jordan MEDA

Infowakat.net

ARTICLES SIMILAIRES

Conseil des ministres : Bientôt un CHRU avec 306 lits à Gaoua

INFOWAKAT

Conseil des ministres du 27 octobre 2021 : Les grandes décisions

INFOWAKAT

Koulpélogo : 01 koglwéogo tué par des braqueurs armés à Yourga

INFOWAKAT

Procès Thomas Sankara : l’avocate de Elysée Ilboudo plaide non coupable pour son client!

INFOWAKAT

Région de l’Est : le couvre-feu prorogé de 60 jours

INFOWAKAT

Procès Thomas Sankara et 12 autres : L’avocat de Elysée Ilboudo demande une expertise mentale de son client pour incohérences dans ses propos!

INFOWAKAT

Laisser un Commentaire

Infowakat

GRATUIT
VOIR