A LA UNE Actualité Burkina Ecomedia Entreprenariat

Entreprenariat : De la Banque en passant par le secteur minier, il démissionne pour créer sa firme

Abdoul Aziz Salif Simporé est le promoteur du Groupe 2A Sarl. Cet ancien travailleur de différentes Banques de la place et du secteur minier a rendu sa démission pour embrasser le monde entrepreneurial. L’entreprise basée à Ouagadougou, a pour spécialité le carrelage et propose quatre types de services. Ses différents produits sont le carrelage logo, le carrelage ordinaire, le carrelage photo et le carrelage 3D.

Aujourd’hui, il est rare de voir certaines personnes ayant la même posture professionnelle que M. Simporé d’anticiper leur démission. Surtout dans un pays comme le nôtre où le chômage désoriente la jeunesse à la quête de l’emploi. Pourtant, Abdoul Aziz Salif Simporé a d’abord travaillé en Banque puis dans le secteur minier, Somita SA où il a passé six ans de service avant de rendre sa démission.

Pendant qu’il y était, le goût de l’entreprenariat est né. Et au fil des temps, cela a commencé à prendre forme et a germé dans son esprit. « Donc, nous avons démissionné et créé l’entreprise », a-t-il justifié. Selon lui, l’aspect pécuniaire n’a pas été vraiment la première motivation mais l’envie et le goût de réalisation. « Nous avons envie de réaliser quelques choses par nous-mêmes.

D’apporter un plus à nos compatriotes Burkinabè », a-t-il clarifié ajoutant que l’idée principale était d’innover. « Parce que l’innovation pour nous, c’est la clé du succès. Ne pas faire ce que les autres font, sortir des chantiers battus et puis créer une nouvelle voie » a-t-il précisé.

C’est en cela qu’après plusieurs recherches et voyages, il a découvert le carrelage 3D. A l’initiale, le carrelage 3D était un produit uniquement réservé pour les hôtels de luxe, pour les résidences des personnes très fortunées en Europe et aux Etats-Unis. « Avec nos partenaires étrangers, nous avons découvert ce carrelage. Rapidement, nous sommes allés en formation, allés à la recherche des informations et à l’établir ici au Burkina Faso ».

A l’en croire, lesquels partenaires trouvaient au départ que ce n’était pas un produit adapté pour les Africains. Parce que la composition de ce carrelage est très compliquée à faire. Elle demande beaucoup de technicité, et de matériel. Malgré tout, M. Simporé a décidé de le promouvoir dans son pays, au Burkina Faso. C’est ainsi que ce manager de formation s’est spécialisé dans le carrelage et dans le sanitaire. « Notre carrelage est un tout nouveau produit hautement, personnalisable ».

L’entreprise a tout une série de design qu’elle propose aux clients avec pour idée première de faire du carrelage à la carte. « Nous créons un carrelage en fonction des personnes, de leurs envies, de leurs goûts. Hormis cela si nos designs ne sont pas du goût des clients, nous créons un design en fonction de la superficie qu’ils veulent ».

Le carrelage 3D, en somme, c’est un carrelage muni d’une double épaisseur qu’on nomme céramique et micro cristalline avec un design intégré. Ce carrelage 3D est fait éventuellement de designs de paysages aquatiques ou maritimes en fonction du goût du client. Chaque carreau contient une partie du dessin. Et lorsqu’il est assemblé, il donne le motif voulu par le client. « L’avantage de notre carrelage c’est que le design que l’on intègre à l’intérieur ne déteint pas. Il est entièrement protégé contre toutes les agressions extérieures. C’est un carrelage très sécurisé, très beau, durable, et surtout avec une finition très nette », dira-t-il.

Plus loin, l’entreprise a la possibilité de faire le carrelage photo. Il s’agit de prendre la photo d’une personne, du mariage, de sa famille, produisant un carrelage en vue de l’incruster dans le mur ou le coller. « Nous l’incrustons dans le mur et il garde les mêmes éclats du premier jour à environs la cinquantaine et la centième année si on peut le dire ainsi ». Additionné à ce carrelage 3D le Groupe 2A propose le carrelage logo. « On prend les logos des entreprises pour en faire soit un carrelage de sol. On a la possibilité de faire pour les showrooms, des salles d’attentes, des entreprises, les bureaux à insérer au sol soit au mur ».

Partant toujours sur la base de la relation qualité-prix, pour un carrelage qui est d’une double couche, le mètre carré coûte 85 000 F CFA avec la possibilité donnée aux clients de faire une avance à la commande et de payer le reliquat à la livraison et à la pose. « Nous espérons que ce mode de paiement arrivera éventuellement à assouplir un peu et à permettre à tout le monde de se procurer notre produit », estime-t-il.

En 3 ans d’existence, l’entreprise veut se positionner à terme, à la place du créateur de carrelage pour les ménages, les entreprises et pour toutes les différentes sociétés. De la même manière dont une personne à la possibilité de concevoir son plan de maison par un ingénieur soit par un technicien bâtiment, « nous on veut que les Burkinabè commencent à concevoir leur carrelage ». « Nous avons vu qu’il y a des motifs très prisés genre les motifs gourounsis et gourmantchés, traditionnellement nos mères décoraient les maisons au village avec. On peut le créer en carrelage, revêtus avec des motifs Burkinabè reflétant nos valeurs, nos aspirations et notre culture », a-t-il insisté.

Aussi, avec la nouvelle technologie, le groupe 2A veut révolutionner le fond des piscines. Depuis une cinquantaine voire cent ans, a-t-il constaté, toutes les piscines sont en fond bleu. « On peut vous mettre tout un fond marin à l’intérieur de votre piscine, des poissons et même des vagues au bord de votre piscine, qui amènera peut-être les enfants à aimer l’eau. Outre, on peut égayer votre salle de bain qui amènera les enfants à aimer se laver », a-t-il dit.

Youssouf KABDAOGO
Infowakat.net

ARTICLES SIMILAIRES

Burkina : décret portant ouverture des frontières terrestres et ferroviaires

INFOWAKAT

Drame d’Inata : le rapport remis au président du Faso

INFOWAKAT

Entrepreneuriat : La volonté d’entreprendre doit s’accompagner d’un entourage inspirant

INFOWAKAT

Opération Goundalgou 4 : plusieurs Terroristes neutralisés

INFOWAKAT

Marche du 27 novembre : l’opposition dénonce la présence inopportune et dangereuse des Koglweogo

INFOWAKAT

Burkina : Des nominations à la Gendarmerie Nationale

INFOWAKAT

1 commentaire

Ouangraoua 24 octobre 2021 at 14 h 05 min

Il y a un grand message derrière.
Passer de la banque je vois que pour réaliser ces rêves il faut d’abord aidé les autres a réalisé le leurs avant de revenir avec le tiens avec de l’expérience en management, en relationnels et surtout de Quoi démarrer son projet.
La banque et l’art sa fait deux.
Bravo mon frère très bonne continuation.

Répondre

Laisser un Commentaire

Infowakat

GRATUIT
VOIR