A LA UNE Actualité Burkina Ecomedia Entreprenariat

Entreprenariat : L’entrepreneur institutionnel, une figure privilégiée !

L’entrepreneur institutionnel est aujourd’hui devenu une figure privilégiée dans la mesure où ce serait lui qui, dans l’institution et dans la société, mettrait en relation de façon efficiente le niveau macro social des effets avec le niveau micro social de la combinaison des ressources.

L’entrepreneuriat institutionnel nait de la construction de l’incertitude adressée au domaine de l’institution et venant discuter son autorité tout en engageant en même temps une politique de réallocation des ressources. La dimension institutionnelle est donc laissée à l’initiative de personnes capables de « manipuler » les éléments de leur environnement. La figure de l’entrepreneur institutionnel concerne les personnes qui, à la tête des institutions, matérialisent une stratégie de changement organisationnel. La dimension institutionnelle (en cas d’échec, l’institution ne disparaît pas) restant largement ignorés. C’est la raison pour laquelle ils parlent de traduction en termes de politique environnementale, de relations du travail, d’implication dans la communauté, de relations avec les usagers et les fournisseurs, etc. Il est considéré comme pouvant y déployer un projet offrant des solutions à des problèmes concrets. L’entrepreneur institutionnel peut ainsi être considéré comme le traducteur du managérialisme dans l’institution. Le qualificatif d’« entrepreneur » qui lui est attribué correspond bien au projet idéologique de rendre positive sa qualification. L’entrepreneur institutionnel traduit l’opportunisme inhérent à la substance organisationnelle en termes d’arrangements.

L’entreprise tout comme la manifestation institutionnelle sont considérées comme le produit de leur vision. L’accent est également mis sur la dimension créative de l’action car c’est en cela qu’il s’agit d’un entrepreneur mais également sur la dimension transgressive de l’action. Il y a donc une nette différence avec l’atemporalité de la figure de l’entrepreneur classique. Le rapport au profit va également permettre de distinguer les deux types de figures. L’entrepreneur institutionnel (et l’entrepreneur social d’ailleurs aussi) se contente d’une reconnaissance politique et sociale, non forcément assortie d’une progression de carrière et de revenu s’il est bien là où il est.

En somme, et quel que soit le type d’entrepreneuriat, il est nécessaire de poser la question des liens entre « entrepreneuriat » et « réseau » à partir de la focalisation de la notion de réseau sur celle de capital social. Les opportunités entrepreneuriales dans ces clusters sont souvent liées à la modularisation des produits permettant une plus grande spécialisation des acteurs du cluster sur des composants particuliers. La détection des opportunités institutionnelles et des opportunités territoriales provient de la connaissance fine des institutions et des territoires par les entrepreneurs institutionnel et sociaux. Avec l’entrepreneuriat, il est donc plutôt question de proximité que de distance. En tout état de cause, entreprendre est aussi transgresser et mobiliser.

Youssouf KABDAOGO
Infowakat.net

ARTICLES SIMILAIRES

L’Iran accuse la France de «déstabiliser» la région en y vendant des armes

INFOWAKAT

Oudalan : le corps sans vie d’un auxiliaire de santé retrouvé à Tin-Akoff

INFOWAKAT

Rapport de l’attaque d’Inata: Les conclusions rejetées par le président du Faso

INFOWAKAT

Niger: au moins 12 militaires tombés et plusieurs terroristes tués

INFOWAKAT

Burkina : Des Officiers des forces armés nationales atteignant la limite d’âge de leur grade au cours de l’année 2022 admis à la retraite.

INFOWAKAT

Situation nationale : L’appel du parti «Le Faso Autrement» à l’apaisement

INFOWAKAT

Laisser un Commentaire

Infowakat

GRATUIT
VOIR