A LA UNE Actualité Burkina Ecomedia Entreprenariat

Entreprenariat : Les élèves et étudiants en ont pris conscience

Un Club estudiantin pour l’innovation et le développement du durable (CEID) regroupant des jeunes, élèves et étudiants a vu le jour en 2018. Sa mission est d’œuvrer au développement des jeunes par la promotion de l’entreprenariat en milieu scolaire et universitaire. Ce vendredi 19 février 2021, au cours d’une conférence de presse à Ouagadougou, ses géniteurs ont affiché l’ambition d’organiser une foire dans les prochains jours permettant aux entrepreneurs de s’exprimer et de partager leurs expériences.

De plus en plus, les élèves et étudiants prennent conscience sur le système éducatif du Burkina basé sur l’enseignement général. Lequel enseignement, selon les responsables du CEID, ne favorise pas non seulement l’innovation dans les secteurs porteurs mais rend difficile l’insertion professionnelle des jeunes.

Malgré ces conditions difficiles auxquelles les élèves et étudiants sont confrontés, Bernabé Gansoré coordonnateur du CEID, souligne que bon nombre d’entre eux surpassent ces limites en s’investissant dans l’entreprenariat.

Mais, poursuit-il, leurs efforts connaissent très peu de chance de succès par manque de cadre d’expression et d’accompagnement pour vulgariser leur savoir faire. C’est dans ce contexte que la foire universitaire et scolaire de Ouagadougou (FUSO) vient donner un coup de souffle à ces jeunes.

Elle est placée sous le thème : « Innovations technologiques et entreprenariat : quelles opportunités pour les jeunes ? ». Un cadre qui leur permettra de s’exprimer pour la valorisation de potentialité et d’innovation. « L’idée selon laquelle nous devons nous concentrer exclusivement sur les études puis penser à un emploi décent est après l’obtention des diplômes est révolue. Nous sommes convaincus qu’il faille allier étude et esprit d’entreprenariat afin de préparer les jeunes à être les moteurs de solutionnement au problème du chômage » a laissé entendre Bernabé Gansoré.

Ce cadre vise également à faire des plaidoyers auprès des autorités sur la mise en place d’un mécanisme d’accompagnement des jeunes et entrepreneurs. Cette année, M. Gansoré et ses camarades ont lancé un appel à candidature pour l’accompagnement des meilleurs projets ainsi que la formation de 500 jeunes dans différents métiers.

Il s’agit de la formation en aviculture, aux installations solaires, aux TIC et la gestion de l’entreprise. L’idée ici, « c’est de permettre aux jeunes d’embrasser le milieu de l’entreprenariat ». Au regard de l’importance du projet, M. Gansoré invite les jeunes, élèves et étudiants, les chefs d’entreprises et d’établissement à s’approprier cette démarche qui n’est rien d’autre que de mettre en orbite leur potentiel de créativité.

Les résultats attendus

« Notre projet permettra aux jeunes de croire en leur capacité de créativité, de s’investir dans la création des projets porteurs, de créer de l’emploi et de leur assurer une autonomie financière et sociale » a-t-il ajouté.

C’est pourquoi, le coodonnateur du CEID souhaite un accompagnement des institutions ou toutes autres personnes qui pourraient apporter un coup de souffle à leur projet.

Youssouf KABDAOGO
Infowakat.net et entreprendreaufaso.com 

ARTICLES SIMILAIRES

Education sexuelle : Le document  « Mon guide SSRAJ filles et garçons » revu par le ministère en charge de l’éducation nationale

REDACTION

Ouagadougou : un présumé braqueur armé dans les filets de la police nationale

INFOWAKAT

« Entreprendre à partir de zéro franc »: un concept à plusieurs facettes !

INFOWAKAT

Burkina : la réaction de Christophe Dabiré après sa démission

INFOWAKAT

Burkina : Christophe Dabiré n’est plus le Premier ministre

INFOWAKAT

Mali : sept casques bleus tués par un engin explosif dans le centre du pays

INFOWAKAT

Laisser un Commentaire

Infowakat

GRATUIT
VOIR