Articles Economie Entreprenariat Informel

Entreprendre à Ouaga, la roue de secours de ces étudiants

Ils sont nombreux ces jeunes diplômés à se lancer dans l’entreprenariat. Chômage et manque de moyens pour certains, études non terminées pour d’autres, de plus en plus de jeunes se livrent à des activités dans le secteur informel dans l’espoir « se chercher ».

« Je me débrouille un peu avec la vente de brochette. Ce n’est pas facile mais que puis-je y faire. Vu que je n’ai pas pu franchir la classe de CM2, il me fallait bien trouver quelque chose à faire. Et c’est à cette activité que je m’accroche. Avec ce que je gagne j’arrive à m’en sortir » nous confie Saidatou, vendeuse de brochette au bord du goudron.

De son côté, l’Etat fait de son mieux à travers des fonds dédiés au secteur informel et les concours de la fonction publique, mais à ce niveau encore il y a problème « quand on regarde le nombre de candidats voulus sur le plan national, c’est alarmant car nous sommes très nombreux. La solution pourrait être la création et la valorisation des initiatives privées car la fonction publique ne peut tous nous accueillir. L’Etat fournit des efforts déjà à cet niveau, mais il faut appuyer davantage les porteurs de projets » pense Djakaridja GUITI, étudiant en première année de lettre moderne à l’université Ouaga 1 Pr. Joseph Ki-Zerbo.

Lire la suite sur entreprendreaufaso.com

ARTICLES SIMILAIRES

Burkina : Les failles qu’ont utilisé les groupes armés dans le Nord et dans l’Est

Infowakat MEDA

Internet au Burkina : 230 milliards de méga de connexion consommés en 2018

Infowakat MEDA

CAN 2021: Le calendrier complet des matchs éliminatoires

Infowakat MEDA

Attaque Boungou : Semafo ne ferme pas définitivement ses portes

Infowakat MEDA

Titao : les FDS ont repoussé une attaque armée

INFOWAKAT

Attaque Boungou : le monde compati aux douleurs des Burkinabè

Infowakat MEDA

Laisser un Commentaire

error: Content is protected !!
Infowakat

GRATUIT
VOIR