A LA UNE Actualité Articles Burkina Société

Entrepreneuriat : Il faut savoir prendre des risques en entrepreneuriat, selon Witbyanda Fax Assami Ouédraogo

Burkina Eco Tech est une entreprise qui est dans la valorisation des déchets combustibles et la transformation métallique. L’idée de cette entreprise a germé en  Witbyanda Fax Assami Ouédraogo alors qu’il faisait ses études en médicine.

C’est dans les locaux de l’entreprise Burkina Ecolo Tech, situés dans le quartier Kossodo, que nous avons échangé avec Witbyanda Fax Assami Ouédraogo, promoteur de ladite entreprise.

D’un air enthousiaste, le promoteur de Burkina Ecolo Bio nous parle de son parcours.

Etant étudiant en médicine en 2016, il s’est rendu compte qu’il gaspillait du papier. Alors, comment il faut donc faire pour rendre ces papiers utiles ? Après quelques recherches en technique de transformation de déchets, il a trouvé le moyen de transformer ces papiers en charbon.

Dès le bas âge, il avait déjà une passion pour l’entrepreneuriat, ce qui l’a conduit à faire plusieurs petites activités.  Witbyanda Fax Assami Ouédraogo affirme « J’ai commencé à nourrir l’esprit d’entrepreneuriat un peu tôt, lorsque j’ai eu mon idée d’entreprise en 2014, j’y accordais plus d’importance, de temps jusqu’à ce qu’il y ait le point de rupture. J’ai vu que ce business peut être porteur, ce n’était pas à cent pour cent sûr mais, en même temps, c’est ça l’entrepreneuriat, savoir prendre le risque. J’ai préféré dire stop à la médecine en 2016. »

Une fois le produit trouvé, il faut le mettre sur le marché pour commercialiser. Pour commencer, Le jeune entrepreneur choisi de poster quelques photos de son charbon bio qu’il a obtenu avec du papier recyclé. Toute suite, il y a eu beaucoup de personnes qui étaient intéressées et la demande dépassait même l’offre.  « C’est ainsi que nous avons vu que non seulement les gens demandent les combustibles et l’équipement adéquat pour les utiliser», nous confie-t-il.

C’est ainsi que l’idée de la conception des équipements de transformation agroalimentaire tels que les fours, les séchoirs, les rôtisseurs, est née.

A ses débuts, l’entreprise s’appelait Burkina Bio Charbon mais, au fil du temps, les activités de conception d’équipements se sont ajoutées et elle  devient Burkina Ecolo Tech.

Burkina Ecolo Tech emploie de nos jours, 15 personnes dont 4 en conception métallique et 11 pour la production métallique. « Nous employons aussi une soixantaine de femmes déplacées qui travaillent deux semaines dans le mois », indique Witbyanda Fax Assami Ouédraogo.

Nafisiatou VEBAMA

Infowakat.net

ARTICLES SIMILAIRES

Mise en œuvre de la Transition : Paul-Henri Sandaogo DAMIBA échange avec les forces vives des Hauts-Bassins

INFOWAKAT

La Russie dénonce la politique « coloniale » de la France au Mali

INFOWAKAT

Pénurie de carburant à l’est : La police municipale met en garde contre la hausse des prix

INFOWAKAT

Mali : Les autorités de la transition ferment les frontières au contingent sénégalais

INFOWAKAT

Burkina : Plus d’une centaine de terroristes neutralisés en un mois

INFOWAKAT

Madjoari : 11 soldats tombés et une quinzaine de terroristes neutralisés

INFOWAKAT

Laisser un Commentaire

Infowakat

GRATUIT
VOIR