A LA UNE Actualité Burkina Ecomedia Entreprenariat

Entrepreneuriat : la soudure est un domaine porteur

Adama Raymond Kabré est responsable de l’entreprise Art soudure Sougr Nooma. Après des formations dans le domaine de la soudure et des passages dans des structures en tant qu’employé, il décide de mettre en place son entreprise de soudure. Il ne s’est pas limité à la soudure simplement, il utilise des conteneurs pour fabriquer l’immobilier et les toilettes publiques mobiles que l’on connait tous.

L’histoire de Raymond Kabré est assez atypique ! Etant petit, il va à l’école comme tous les enfants de son âge. Arrivé au cours moyen deuxième année, il ne valide pas son examen. Au lieu de reprendre, il décide de se former parce qu’il fallait trouver rapidement de quoi faire vu que le père était décédé et la mère était seule avec six enfants.

Il entame donc la formation en électricité en 1998. Peu après la soudure est intégrée dans son école de formation, il décide donc d’acquérir des connaissances dans ce domaine. Après sa formation, Il est tombé sous le charme de cette activité et décide d’en faire son travail. « J’ai vu que je m’en sortais plus dans la soudure et que c’était un domaine porteur », a-t-il ajouté.

Il finit sa formation et décide de travailler pour des structures de soudure. Il avait pour ambition d’avoir son propre atelier. Il décide donc d’économiser ce qu’il gagnait en travaillant. « J’ai pu économiser et l’idée m’est venue d’ouvrir un atelier de soudure. »

C’est en 2006 qu’il concrétise son idée d’avoir son entreprise avec l’aide de la famille, d’où la naissance de ‘’Art soudure Sougr Nooma’’. Avec abnégation et détermination, il a développé son entreprise de soudure et aujourd’hui intervient dans divers domaines de la soudure. Une fois l’entreprise installée, Raymond Kabré retourne sur les bancs et il a actuellement son brevet d’études du premier cycle. Il ne compte pas s’arrêter en si bon chemin avec les études.

Il faut avoir des initiatives pour développer son entreprise

L’entreprise Art soudure Sougr Nooma évolue dans la construction métallique, les ouvertures en aluminium et la finition des bâtiments.

« Nous ne nous sommes pas limités à la conception des ouvertures ou fenêtres. Nous confectionnons aussi les pièces ou machines industrielles, la finition des bâtiments, les ouvertures et même les toilettes publiques mobiles que j’ai initiées. Des conteneurs qu’on utilise pour fabriquer des bureaux et des salles de classes », indique-t-il.

L’entreprise en emploie 11 personnes et réalise un chiffre d’affaire de 50 millions qui est utilisé pour développer des projets comme ceux des toilettes publiques.

Raymond Kabré développe beaucoup d’initiative pour son entreprise et étendre les offres. Ainsi, il prévoit mettre à la disposition de ceux ou celles qui aimeraient exercer dans le domaine, un centre de formation professionnelle. Aussi, installer les toilettes mobiles dans toutes les 13 régions du Burkina Faso pour contribuer à l’assainissement de ces régions.

Nafisiatou VEBAMA
Infowakat.net et EntreprendreauFaso

ARTICLES SIMILAIRES

Politique: Le parti de Saran Séré Sérémé quitte la majorité pour l’opposition politique 

REDACTION

Entrepreneuriat : Des jeunes renforcent leur connaissance en élevage de poulet

REDACTION

Procès Thomas Sankara : Élise Yamba Ilboudo nie avoir vu le général Gilbert Diendéré au conseil de l’entente le jour des faits

INFOWAKAT

Solidarité nationale : le président du Faso appelle à la mobilisation citoyenne

INFOWAKAT

Sourou : une double attaque contre les brigades de Gendarmerie de Gomboro et de Lanfièra

INFOWAKAT

Assassinat de Thomas Sankara et ses 12 compagnons : Yamba Elisé Ilboudo explique son rôle

INFOWAKAT

Laisser un Commentaire

Infowakat

GRATUIT
VOIR