IMG 0437 1024x768
Actualité

FESPACO 2015: une promesse, un engagement !

La 24e édition du Cinéma africain ouvre ses portes avec ferveur dans la capitale Burkinabè. Comme prévu, la cérémonie officielle d’ouverture a bel et bien eu lieu au palais des sports de Ouaga 2000 ce samedi 28 février 2015. L’ambiance était de taille pour cette soirée festive avec au programme des animations musicales et chorégraphiques.  

 

C’est parti pour une semaine de festivité cinématographique au pays des hommes intègres. Le clap officiel d’ouverture de la biennale cinématographique panafricaine a été donné ce samedi 28 février par le premier ministre Yacouba Isaac ZIDA. La cérémonie officielle, tenue pour une première fois au palais des sports de Ouaga 2000, s’inscrit parmi les innovations de cette édition.  Toujours en termes d’innovations, figure le passage intégral au numérique, l’évolution de l’étalon d’or de Yennega de 10 millions à 20 millions de Franc CFA, et enfin l’admission des films de la diaspora. De même, la plupart des prix compétitifs ont été doublés.

Une cérémonie riche en spectacle

La cérémonie d’ouverture aura tenu tout son pari. Au menu, des ambiances au rythme de la musique et danse africaines, des animations chorégraphiques de Irène Tassambado, et,  bien sûr, des discours des officiels. L’artiste musicien Alif Naaba était le premier à tenir le public en haleine. S’en ont suivi bien d’autres artistes et enfin plusieurs animations chorégraphiques qui ont beaucoup émerveillé les spectateurs.

Le FESPACO, un engagement tenu !IMG 0471 1024x768

 

La présente édition du Festival Panafricain du Cinéma et de la télévision de Ouagadougou a résisté à toutes les péripéties. D’abord, la menace sanitaire due à la maladie hémorragique à virus Ebola constituait une première menace qui a d’ailleurs été à la base de l’annulation de plusieurs événements comme le SIAO. Ensuite, le contexte sous régional est marqué par des menaces sécuritaires dû au phénomène de BoKo Haram qui continue de sévir les pays voisins et au-delà. A ce propos, le premier ministre ZIDA tient à « rassurer tout le monde que toutes les dispositions sont prises pour que la fête soit belle. Il n’y a vraiment pas de crainte ». Enfin, la situation politique nationale traverse une étape majeure de l’histoire du pays, au regard du navire transitoire qui tangue dangereusement au milieu des eaux tumultueuses. Face à toutes ces difficultés, le Burkina Faso n’a pas renoncé à l’organisation du FESPACO. Les organisateurs ont accepté prendre le risque en tenant l’engagement biennal afin d’honorer les amoureux du 7e art.  

 

Le numérique en ligne de mire

 

C’est au total 680 films qui ont été soumis au comité de sélection qui n’a retenu que 133 qui seront projetés dans 7 salles de la capitale Burkinabè. En rappel, il s’agit notamment du Ciné Burkina, le Ciné Neerwaya, le Grand Méliès, le Petit Méliès, le CENASA, le CBC et le Centre Culturel Jean Pierre Guingané. En ce qui concerne l’Etalon d’or de Yennega, 19 longs métrages sont en compétition pour ce prestigieux trophée. Pour le délégué général Ardioma SOMA, « les projections se feront dans des conditions professionnelles pour répondre aux exigences du moment ».  Selon le ministre de la culture Jean Claude DIOMA, « le thème est un appel à l’utilisation de l’immense potentialité des nouvelles technologies en Afrique ».

Pour ce faire, les sept salles où auront lieu les projections ont été équipées de matériels performants.   

 
Noufou OUEDRAOGO

ifaso.net

ARTICLES SIMILAIRES

Les funérailles nationales du président haïtien assassiné Jovenel Moïse

INFOWAKAT

Cérémonie d’ouverture des jeux olympiques Tokyo 2020

INFOWAKAT

Sécurité : La 50ème promotion de la police nationale prête pour servir la nation

INFOWAKAT

Concours de recrutement de 10 notaires, session 202 : Liste des candidats admissibles

INFOWAKAT

Administration présidentielle : le nouveau Secrétaire général installé

INFOWAKAT

Sahel : l’état-major des armées françaises annonce la mort de deux cadres de l’ EIGS

INFOWAKAT

Laisser un Commentaire

Infowakat

GRATUIT
VOIR