Actualité Burkina Culture

FESTIVAL DE CONTE YELEEN 20ème EDITION

Le Festival de conte international Yéleen a célébré son 20ème anniversaire le 26 décembre 2016 au centre Djéliya. Présidée par le directeur régional de la culture, des arts et du tourisme des Hauts-Bassins et sous le parrainage de Cheick Sékou Aïdara, opérateurs économique, la cérémonie a regroupé de nombreux artistes venus de la Côte-d’Ivoire, du Mali, du Niger, du Benin, du Togo et bien d’autres pays.

C’est sous le thème « 20ème et après, bilan et perspectives » qu’a été célébré la 20ème édition du festival de conte international Yéleen. Les artistes sont convaincus que les contes font partie de l’éducation. A travers ce festival, ils entendent faire la promotion du conte. A cet effet, les organisateurs ont établi un programme d’activités allant du 24 décembre 2016 au 2 janvier 2017 où ils sillonneront toute la ville pour conter, pour jouer aux instruments de musiques etc.

Au nombre de ces passages, on peut citer la devanture de la maison du chef de canton, salle de réunion de la maison de la parole, institut français, etc. le représentant du ministre de la culture, des arts et du tourisme, Fréderic Nyamba, se réjouit de la tenue de ce  festival. Selon lui, ceci contribue au rayonnement de la culture. Il a encouragé les festivaliers et les initiateurs et a promis un accompagnement pour la pérennisation de cette activité.

Le parrain de la cérémonie, Cheick Sékou Aïdara s’est fait le devoir de parrainer ce festival. « C’est un devoir pour moi de parrainer cette activité » a-t-il dit. Il est opportun de souligner que ce festival se passe dans le quartier Diarradougou qui lui est bien connu du parrain pour y être né, et y avoir grandi. A la suite du ministre de la culture, Cheick Aïdara a promis un accompagnement pour la promotion de ce festival et partant de la culture Burkinabè.

Quant au président de la maison de la parole, Hassane Kassi Kouyaté il a approuvé le bilan. « Le bilan est positif » a-t-il dit. Au cours des 20 ans, entre autres le centre Djéliya a  eu à former des enseignants, des enfants dans l’art de conter dans les provinces, à mettre en avance l’importance de l’oralité, à collecter le patrimoine immatériel, etc. En guise de perspectives, Hassane Kassi Kouyaté a plein de projets à réaliser. Au nombre de ceci, il compte construire une maison de la parole, une médiathèque  autour de l’oralité, réaliser la numérisation de ce patrimoine.  D’ores et déjà, les conteurs ont commencé à fredonner des contes qui ont bien égayé l’assistance.

Emmanuel Sombié

infowakat.net

ARTICLES SIMILAIRES

Sécurité : l’armée annoncé avoir neutralisé plusieurs terroristes dans diverses localités

INFOWAKAT

CAN 2021 : Les Étalons se qualifient dans la douleur pour les 8è de finale

INFOWAKAT

Sécurité : Le Mali souhaite réviser les accords de défense conclus avec la France !

INFOWAKAT

Concours direct de recrutement de 36 auditeurs de justice, session 2021 : Les résultats définitifs

INFOWAKAT

Economie : La Covid-19 a enrichie les riches et augmenté le degré de la pauvreté dans le monde

INFOWAKAT

Burkina : la Primature en deuil

INFOWAKAT

Laisser un Commentaire

Infowakat

GRATUIT
VOIR