A LA UNE Actualité Burkina Société Studio Video Vidéothèque Wakat TV

Formation du gouvernement : le CGT-B propose un gouvernement de rupture

Les syndicalistes du Burkina ne sont pas tout à fait d’accord pour la seconde nomination de Christophe Dabiré en tant que premier ministre. Dans un entretien accordé a Infowakat.net, Zakaria Nadia, chargé a la formation du bureau national de la confédération générale des travailleurs du Burkina, affirme que le choix de Christophe Marie Dabiré est un signe de ‘’tâtonnement du gouvernement’’. Cependant l’une des attentes primordiales est l’instauration d’un gouvernement de rupture.

L’année 2020 a été marquée par des nombreux mouvements syndicaux, dont la plus soutenue est celle de la lutte contre l’application de l’impôt unique sur les traitements et salaires (IUTS). Des propos de Zakaria Nadia, on retient que les mouvements de l’année 2020, n’ont pas débuté au cours de cette année, mais sont plutôt une continuité de la lutte entamée depuis le régime de Blaise Compaoré, qui s’est prolongé à sa chute, puis le passage à la transition pour en arriver à la question de l’IUTS.

En terme de bilan pour l’année écoulé, le chargé a la formation nationale de la CGTB affirme que « les luttes furent un succès car les grèves ont été bien suivies, les marches meetings ont mobilisé des dizaines de milliers de travailleurs » et ont connues la participation massive des populations. Cependant ce dernier regrette une chose dans ce bilan. La non écoute du gouvernement. Pour lui, le gouvernement n’a jamais reçu les syndicalistes pour discuter des problèmes. Il a de même relaté le fait que le gouvernement se soit basé sur la covid-19 pour restreindre les activités des différents mouvements.

Zakaria Nadia s’est tout de même prononcé sur la seconde nomination de Christophe Marie Joseph Dabiré comme Premier Ministre. A cet effet, il a laissé entendre que le mandat précédent de Dabiré a été ‘’une gouvernance chaotique’’ sur tous les plans. « La lutte contre le terrorisme, la corruption, les crimes économiques et de sang, le respect des textes, la question des libertés syndicales. Beaucoup de décision de justice n’ont pas été mise en œuvre » ; a-t-il affirmé.

Un futur gouvernement de tâtonnements !

Il voit donc en cette nomination ‘’un signe de tâtonnement manifeste du gouvernement’’ vue le temps qu’il a fallut pour sa reconduction. Pour lui, le syndicat n’attend pas grand-chose de ce gouvernement, quand bien même il reconnait que ce n’est pas la personne qui importe mais plutôt la politique a mettre en œuvre qui doit interpeller. « On se fait pas d’illusions ;ce n’est pas avec cette vieille classe politique qu’on va faire du neuf. On ne peux pas faire du neuf avec du vieux. Véritablement, ce n’est pas ces hommes qu’il faut pour la jeunesse burkinabè » a-t-il lancé.

Il faudrait alors pour ce mandat de Roch Kaboré, un gouvernement de rupture, une refonte du système politique. Ce qui passe en son sens par « l’arrêt des violations des libertés syndicales, arrêt de criminaliser les populations et les travailleurs ; le gouvernement doit arrêter les assassinats ciblés contre les personnalités, les assassinats de masse, et celles contre les journalistes ; il faut que le gouvernement pense à appliquer les décisions de justice, le respect de la mise en ouvre des engagements pris par le gouvernement, la promotion de la bonne gouvernance contre la corruption » ; A-t-il égrené en précisant que le syndicat revendique la mise en œuvre des engagements que le gouvernement a pris.

Pour l’heure, les différentes structures syndicales sont dans les concertations. Le programme des actions a mener sera déterminé au cours de l’assemblée générale nationale pour déterminer les actions à mener pour l’année 2021.

Alex SOME
Infowakat.net

ARTICLES SIMILAIRES

Burkina : Le rapport du contrôle des finances 2019 enfin transmis au président du Faso

INFOWAKAT

Burkina : Le Gouvernement Christophe Dabiré II a l’école !

INFOWAKAT

Lutte contre la corruption : les ministères où les montants les plus élevés des dépenses irrégulières ont été constatés en 2018

INFOWAKAT

Gorom Gorom : le Cemga encourage les troupes engagées dans l’opération « Danse sur la fourmillière »

INFOWAKAT

Insécurité urbaine : Des présumés agresseurs de touristes dans le Parc Bangrewéogo dans les filets de la police nationale

INFOWAKAT

Covid19-BF : 01 nouveau décès et 188 nouveaux cas confirmés à la date du 16 janvier 2021

INFOWAKAT

Laisser un Commentaire

Infowakat

GRATUIT
VOIR