A LA UNE Articles Sécurité

G5 Sahel : les 04 résolutions du sommet de Pau

Les chefs d’Etats du G5 Sahel ont livré ce lundi 13 janvier 2020 le contenu de leurs échanges avec le président français Emmanuel Macron. Et ce dernier a annoncé l’envoi de 220 militaires français supplémentaire au Sahel, en plus des 4500 hommes déjà présents. Le président Roch Marc Christian Kaboré du Burkina Faso a quant à lui, détaillé les quatre grands axes qui vont émailler les nouvelles bases de la collaboration entre la France et les pays du G5 Sahel.

Il n’ y aura pas de retrait de troupes françaises du Sahel. Mieux, 220 militaires viendront en appuie aux 4500 soldats déjà sur place. C’est ce qu’a annoncé Emmanuel Macron ce lundi à l’issue de la rencontre de Pau avec les chefs d’Etats du G5 Sahel.

Et à l’en croire, les efforts militaires seront focalisés dans la zone dite des trois frontières entre le Burkina Faso, le Mali et le Niger. Ce remaniement tactique vise à lutter plus efficacement contre l’état islamique au grand sahara qui sévit dans la région.

Coordination, renforcement militaire, autorité et développement..

Il y a en plus de cela quatre piliers sur lesquels la collaboration a été redéfinie.

Le premier pilier, a déclaré Roch Kaboré, c’est la « nécessité de coordination de l’ensemble des différentes forces sur le terrain et concentrer ces actions sur le fuseau centre Mali, Burkina, Niger, contre l’EIGS (état islamique au grand Sahara).

Roch Kaboré, président du Faso

Le deuxième point consistera à  » renforcer les capacités des armées nationales et de les doter des moyens qui permettent d’assurer le type de combat asymétrique que nous devons mener sur le terrain. Le renseignement et le partage de renseignements restent la clé de voûte du succès de nos combats sur le terrain » a poursuivi Roch Kaboré.

Le troisième point est relatif à la restauration de l’autorité de l’Etat en faisant sorte que les populations déplacées retournent chez elles. Cela passe aussi pour Roch Kaboré par le réouverture des écoles, et des centres de santé.

Et enfin  » nous devons travailler au développement, développement qui va se dérouler à travers le programme P3S que nous avons déjà lancé « .

Les chefs d’Etats du G5 Sahel ont par ailleurs lancé un appel à une coalition internationale qu regroupe  France, les pays du G5, l’Union Africaine, l’Europe, et tout autre partenaire qui voudrait y participer.

Pourquoi la France est au Sahel ?

Emmanuel Macron, président français

La France est au Sahel selon Macron pour « deux raisons simples ».

Premièrement  » nous sommes en guerre contre des groupes armés terroristes  (…) que nous combattons ailleurs au Moyen Mrient parce que nous savons que ce sont des menaces qui ne restent jamais locales » a déclaré le président français.

La deuxième, raison est  » nous sommes là pour permettre aux Etats Sahéliens d’assumer leur pleine souveraineté » et ce à la demande des Etats concernés. »

L’état islamique, l’ennemie numéro 1 à abattre

Emmanuel Macron a par ailleurs annoncé lors de la conférence de presse conjointe, l’ennemie prioritaire à abattre, d’après les nouveaux objectifs, est l’état islamique au grand Sahara (EIGS) car c’est « plus dangereux ».

Et pour y arriver, une coalition militaire et commandement conjoint entre la force Barkhane et la force du G5 Sahel, sera mis en place.

C’est donc dans ce cade que les 220 militaires français seront envoyés au Sahel.

De plus une opération dénommée Tacouba qui rassemblera d’ici quelques mois des forces spéciales de plusieurs pays européens.

Le 26 mars prochain aura lieu une conférence sur le Sahel à Bruxelles.

Lire aussi : Sommet de Pau [France] : des enjeux clairs, le Sahel retient son souffle

Ange L. Jordan MEDA

Infowakat.net

ARTICLES SIMILAIRES

Gnagna : un policier tué suite à l’attaque d’une caisse populaire.

INFOWAKAT

Coronavirus : le virus proviendrait des chauves-souris

INFOWAKAT

Buzz de la semaine : la Casa de Kiemtoré

Infowakat MEDA

Santé : le coronavirus a infecté 1300 personnes et tué 41

Infowakat MEDA

Mali : Dioncounda Traoré veut négocier avec des chefs terroristes

Infowakat MEDA

Burkina : des millions indûment payés dans des sursalaires et frais de missions au PEJDC (Cours des comptes)

Infowakat MEDA

Laisser un Commentaire

Infowakat

GRATUIT
VOIR