Actualité

GESTION DES FORETS AU BURKINA: RENFORCEMENT DES CAPACITES DES ACTEURS DU PROGRAMME D’INVESTISSEMENT FORESTIER

Le programme d’investissement forestier organise un atelier de formation sur les sauvegardes environnementales et sociales. L’objectif de cet atelier est d’outiller les acteurs intervenant dans la sauvegarde et la gestion des forêts et de l’environnement sur les politiques d’accompagnement de la Banque Mondiale et des actions du PIF. L’atelier se tient du 06 au 08 janvier 2016 à Ouagadougou.
 
La contribution du secteur forestier dans l’amélioration des conditions de vie des burkinabè démontre la nécessité de gérer rationnellement les ressources forestières et environnementales. Et la Banque Mondiale a fait de cette gestion une préoccupation en soutenant la mise en œuvre du Programme d’Investissement Forestier. C’est donc pour améliorer le niveau de compréhension des acteurs de cette gestion sur les procédures, politiques opérationnelles et instruments de la Banque Mondiale que le PIF a initié cet atelier.
 
Pendant trois jours, les participants passeront en revue, entre autre les politiques opérationnelles et les instruments de sauvegarde élaborés par le PIF et présenter les cadres et les mécanismes de suivit de la mise en œuvre de ces politiques de sauvegarde. Ils présenteront également les textes nationaux  relatifs aux évaluations environnementales et leur application au PIF car l’exécution d’un tel programme requiert le respect des normes environnementales et sociales édictées par la législation nationale et les partenaires dans leurs politiques de gestion.
 
Pour le respect de ces textes et politiques, le PIF a jugé également nécessaire de formé les participants sur le thème « les sauvegardes environnementales et sociales de la Banque Mondiale et les instruments de mise en œuvre du Programme d’Investissement forestier ». En rappel, le PIF est mise en œuvre dans douze forêts classées et dans 32 communes riveraines de ces forêts. Deux projets  à savoir le Projet de Gestion Participative des Forêts Classées et le Projet de Gestion Décentralisée des Forêts et des Espaces Boisés ont en charge l’exécution du Programme. Le premier est porté par la Banque Africaine de Développement et permettra d’aménagé 284 000 hectares dans les douze forêts classées. Le second est soutenu par la Banque mondiale et couvre 32 communes riveraines des douze forêts classées.
 
Valentin MANO
infofaso.net

ARTICLES SIMILAIRES

CAN 2021: L’Egypte élimine la Côte d’Ivoire au bout du suspense et se qualifie en quart de finale

INFOWAKAT

Coup d’État au Burkina : le MPP exige la libération de Roch Kaboré

INFOWAKAT

Burkina : 08 OSC annoncent prendre acte du coup d’Etat

INFOWAKAT

Mali : le Conseil de Paix et de Sécurité de l’UA rejette le calendrier proposé par la transition

INFOWAKAT

Entrepreneuriat : Il faut savoir prendre des risques en entrepreneuriat, selon Witbyanda Fax Assami Ouédraogo

REDACTION

Burkina/Coup d’Etat 2022: L’UAS appelle ses sympathisants à rester vigilants

REDACTION

Laisser un Commentaire

Infowakat

GRATUIT
VOIR