A LA UNE Actualité AFRIQUE Articles Burkina Infos Société

Gestion des frontières : Les acteurs passent en revue les actions menées depuis 2021

Le ministère de l’administration territoriale de la décentralisation et de la sécurité, a tenu ce mardi 31 mai 2022, la première session ordinaire de l’année 2022, du conseil des frontières, sous la présidence du Premier ministre, président du conseil des frontières. Ce conseil vise à évaluer la mise en œuvre des actions de gestion, l’évolution des différents dossiers sur la gestion des frontières et les actions mise en œuvre.

« Les frontières constituent un enjeu majeur en matière sécuritaire et de développement de nos pays » a lancé d’entrée jeu le Premier ministre, Albert Ouedraogo, par ailleurs président du conseil des frontières.

Selon lui, l’intégrité du territoire est une question non-négociable, raison de tenu conseil des frontières. Le conseil des frontières est un référentiel qui a pour objectif de « contribuer à l’impulsion du développement socio-économique et culturel durable des espaces frontaliers dans un environnement de paix et de sécurité ». Ces axes portent sur : « La maîtrise des limites territoriales du pays ; la sécurisation des frontières et des zones frontalières ; l’amélioration de la présence et de l’image de l’Etat dans les zones frontalières ; l’accompagnement et le renforcement de la coopération transfrontalière ; l’appui à la gestion intégrée des ressources naturelles partagées et des terres ; la réalisation d’infrastructures socio-économiques et culturelles et le renforcement des capacités des acteurs frontaliers ». A précisé Albert Ouedraogo.

Débuté ce mardi 31 mai 2022, la commission examinera 08 points inscrits à l’ordre du jour de ce premier conseil des frontières de l’année 2022. Des propos de la secrétaire permanente du conseil des frontières, Léontine Zagré, il s’agira pour la commission de passer en revue les différents dossiers relatifs à la gestion des frontières. À cet effet, des dossiers portant sur le contentieux entre le Burkina et le Bénin ainsi que d’autres frontières seront passées en revue. « Nous allons passer en revue les différents dossiers relatifs à la gestion des frontières ; les dossiers du contentieux Burkina-Bénin et l’état de la matérialisation des autres frontières », a-t-elle dit.

Léontine Zagré, secrétaire permanente de la commission nationale des frontières

La crise sécuritaire que traverse le Burkina dépeint de même sur les travaux entrepris par la conseil, causant le ralentissement ou l’arrêt des travaux, cas du bornage de la frontière Burkina-Niger. « Les travaux avaient commencé sur la frontière Burkina-Niger, malheureusement le contexte sécuritaire ne nous a pas permis de continuer. Nous envisageons la densification de la frontière Burkina Mali pour rapprocher davantage les bornes pour rendre la frontière plus visible par les acteurs » a-t-elle expliqué.

Pour sa part, le ministre de l’administration territoriale de la décentralisation et de la sécurité, Omer BATIONO a exprimé sa réjouissance face aux avancées et la bonne conduite des actions émanant des recommandations formulées au cours du dernier conseil en 2021, dépit des difficultés rencontrées.

Alex SOME

Infowakat.net

ARTICLES SIMILAIRES

Transition au Burkina : les émissaires de la CEDEAO satisfaits des échanges avec le Capitaine Ibrahim TRAORÉ

INFOWAKAT

Centre-nord : Au moins 05 morts dans une attaque au Namentenga

INFOWAKAT

Burkina : L’armée recrute 3 000 militaires de rang

INFOWAKAT

Communiqué relatif à la suspension des activités des Organisations de la société civile (OSC)

INFOWAKAT

Sahel : Djibo reçoit un premier ravitaillement en vivres

INFOWAKAT

Mali : crash d’un avion de combat à Gao

INFOWAKAT

Laisser un Commentaire

Infowakat

GRATUIT
VOIR