Infowakat | Gouvernement Kaba 3 : Tous étaient sapés dans des tenues confectionnées en Faso Danfani
Categories

Gouvernement Kaba 3 : Tous étaient sapés dans des tenues confectionnées en Faso Danfani

Gouvernement Kaba 3 – Photo officielle – Crédit : Présidence du Faso

Le Faso Danfani est en passe de devenir une tenue officielle, ou du moins la tenue des officiels au Burkina. En tout cas c’est ce qu’on croirait à la sortie du premier conseil des ministres du gouvernement Kaba 3.

Dévoilé en fin de soirée du mercredi 31 janvier 2018, le gouvernement Kaba 3 a tenu sa première rencontre le lendemain au palais de Kosyam. Ce premier rendez-vous, qui avait à son ordre du jour la « prise de contact », s’est terminé par la photo officielle du nouveau gouvernement. Sur la photo, le fait marquant est la proportion des ministres habillés en Faso Danfani. En effet, outre le président et son premier ministre, une très grande proportion des ministres étaient en tenues confectionnées en tissu Faso Danfani. Seuls quelque uns ont fait l’exception en optant pour des costumes cravates. Sont de ceux-là, Alpha Barry, Remis Dandjinou, René Bagoro ou encore Clément Sawadogo.

Comme si des consignes leurs avaient été données, les entrants n’étaient pas en reste. Tous étaient sapés dans des tenues confectionnées en Faso Danfani. Cependant Harouna Kaboré et Bachir Ismaël eux avaient la particularité d’un boubou très près du corps. Ils ont donc allié tradition du Faso Danfani modèles tendances de leur époque.

Les nouveaux ministres

Les six (6) dames, en première ligne, se sont illustrées aussi par leurs tenues. Chacune était très sobre dans une tenue allant souvent jusqu’au chevilles. Comme pour bien illustré son prénom ‘’Hadja’’, la ministre de l’économie numérique détenait la palme de la longueur. Même ses pieds étaient enveloppés par sa longue jupe. L’on a beau fouillé sur la photo officielle, on ne trouvera point de mini-jupe. Laure Zongo n’étant plus ministre, peut-être que ceci explique cela. Sa remplaçante s’est voulue plutôt quoique sa tenue était la plus colorée du groupe.

S’inspirer du succès du Faso Danfani

Tombé en désuétude après les années Révolution, le Faso Danfani retrouve son lustre depuis quelques années. D’abord avec les autorités de la transition, puis avec le Président Kaboré, qui, depuis son élection parait comme la plus grande égérie du tissu traditionnel. Cette tendance à sortir le Faso Danfani tend à se généraliser à toutes les couches de la société Burkinabè. Le Faso Danfani est de plus en plus visible dans les fêtes et autres cérémonies. Les citoyens l’arborent à toutes les occasions avec une certaine fierté.

Par leur comportement vestimentaire, les élites arrivent donc à influencer les citoyens. Comme quoi, quand l’exemple vient d’en haut, sa généralisation est plus simple. Nos autorités devraient tirer leçon de l’engouement au tour du tissu traditionnel pour impacter le comportement des citoyens dans tous les domaines. Au lieu de multiplier les discours, séminaires et autres campagnes de sensibilisation, l’on ferait mieux d’adopter un comportement exemplaire. En clair, si nos autorités adoptent un comportement vertueux, respectueux des valeurs de notre Burkinlim, les citoyens n’auront d’autre choix que de les suivre dans ce sens. C’est la seule manière efficace pour lutter contre l’incivisme galopante et pour lancer les fondements d’un Burkinabè nouveau. Charge au Président du Faso de saisir cette belle opportunité.

Nadia Imane

infowakat.net

Laisser un Commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

INFOWAKAT.NET