A LA UNE Actualité Burkina Communiqué de presse Santé

Grève du SYNTSHA: le gouvernement joue balle à terre

Suite au préavis de grève de 96h déposé le 02 mai 2019 par Syndicat des travailleurs de la Santé Humaine et Animale (SYNTSHA), le ministère de la santé dans un communiqué demande aux partenaires sociaux de privilégier le dialogue. Cette grève selon le préavis sera suivie d’un boycott des gardes et des permanences à partir du samedi 25 mai au lundi 03 juin 2019.

Pour jouer la carte de la transparence le gouvernement rend « publiques les actions entreprises dans l’optique de trouver des solutions aux points de revendications soulevés par les syndicats ».

Il s’agit selon le communiqué des points suivants :

• sur la question des carrières, les syndicats exigent le reclassement en A1 des Attachés de santé et les Conseillers d’élevage. Le gouvernement propose que le reclassement se fasse dans le cadre des statuts qui sont en cours de finalisation.

• sur la question de la mise en œuvre de la Fonction Publique hospitalière (FPH), tous les textes nécessaires à son opérationnalisation ont été adoptés. L’agence nationale de gestion des soins de santé primaires (AGSP) a été créée et ses statuts ont été adoptés. Aussi, un chronogramme de mise en œuvre a été établi avec constatation de l’incidence financière pour les contractuels des établissements publics de santé (EPS) à la fin du mois de mai 2019.

• sur la question des équipements des formations sanitaires, le gouvernement a déjà investi 25 milliards afin de doter les formations sanitaires en matériel médico-technique. Le gouvernement propose qu’un diagnostic soit fait en collaboration avec tous les partenaires sociaux en vue d’apporter les correctifs à court, moyen et long termes.

• sur la question des libertés syndicales et démocratiques, le gouvernement tient à rassurer les partenaires sociaux qu’il respecte les droits reconnus aux citoyens par les différents textes en vigueur.

• sur la question du relèvement du niveau de recrutement de certains emplois du secteur de la Santé, le gouvernement précise que cette revendication a été prise en compte dans le projet de statut particulier. Du reste, ces relèvements de niveau ont déjà été pris en compte pour les recrutements au titre de l’année 2018.

Depuis le dépôt de ce préavis de grève, « tous les partenaires sociaux ont été reçus deux fois depuis le dépôt de leurs préavis » ajoute le communiqué.

En plus du SYNTSHA, quatre autres syndicats de la Santé ont aussi prévu d’aller en grève pendant 72 heures allant du mercredi 22 au samedi 25 mai 2019. Il s’agit du Syndicat des médecins du Burkina (SYMEB), du syndicat des sages-femmes et maïeuticiens d’Etat du Burkina (SYSFMAB), du syndicat national des travailleurs de l’administration hospitalière et des services de santé (SYNTAHSS) et du syndicat autonome des infirmiers du Burkina (SAIB).

La rédaction 

Infowakat.ner

Avis Facebook pour l’UE! Vous devez vous connecter pour afficher et publier des commentaires FB!

ARTICLES SIMILAIRES

Conseil des ministres du 27 octobre 2021 : Les grandes décisions

INFOWAKAT

Koulpélogo : 01 koglwéogo tué par des braqueurs armés à Yourga

INFOWAKAT

Procès Thomas Sankara : l’avocate de Elysée Ilboudo plaide non coupable pour son client!

INFOWAKAT

Région de l’Est : le couvre-feu prorogé de 60 jours

INFOWAKAT

Procès Thomas Sankara et 12 autres : L’avocat de Elysée Ilboudo demande une expertise mentale de son client pour incohérences dans ses propos!

INFOWAKAT

Procès Thomas Sankara et 12 autres : « Sincèrement j’ignorais qu’on partirait faire un coup d’État et prendre la vie d’innocentes personnes» Elysée Ilboudo

INFOWAKAT

Laisser un Commentaire

Infowakat

GRATUIT
VOIR