Actualité Burkina Société

Humanitaire au Sahel : Les Nations Unies entendent soutenir davantage le Burkina

 

Dans le cadre de sa visite au Burkina Faso, le sous-secrétaire général des Nations Unies et coordonnateur humanitaire régional pour le Sahel a rencontré la presse, ce jeudi 24 novembre 2016, à Ouagadougou, afin de leur faire le point de ces 4 jours de visite.

Toby Lanzer en compagnie de Metsi Makhetha, représentante résidente du PNUD au Burkina Faso
Toby Lanzer en compagnie de Metsi Makhetha

Les Nations Unies apprécient positivement les efforts déployés par le Burkina Faso dans le domaine de l’humanitaire. C’est le message essentiel qu’a laissé entendre le sous-secrétaire général des Nations Unies et coordinateur humanitaire régional pour le Sahel, Toby Lanzer, lors de sa rencontre avec les hommes de médias, après les 4 jours passés au Burkina.

Durant sa visite, Toby Lanzer s’est rendu à Dori, dans la région du Sahel, pour rencontrer les réfugiés ayant fui les violences au Mali et se rendre compte de la situation humanitaire sur le terrain. Aussi, il s’est également entretenu avec le ministre en charge de l’Economie, Alizatou Rosine Coulibaly, le secrétaire d’état chargé des affaires sociales, Yvette Dembélé et le ministère de l’Administration territoriale, de la décentralisation et de la sécurité intérieure.

Au regard de ce qu’il a constaté au Burkina, Toby Lanzer a confié que le Burkina Faso à de multiples potentialités qui sont susceptibles de le rendre prospère. De ce fait, il a annoncé que les Nations Unies envisageront désormais des actions de développement à long terme.

« Le Burkina Faso a fait des progrès énormes et les autorités sont très sérieuses », s’est-t-il réjoui.

Cependant, Toby Lanzer reconnait qu’il reste toujours des défis à relever surtout dans le domaine de la démographie. Pour cela, il a expliqué qu’il faut que le pays des hommes intègres renforce l’accès à l’information sur le planning familial et l’éducation des filles et des jeunes filles pour qu’elles puissent prendre conscience des problèmes de croissances.

En cela, il a ajouté que « S’il y a une croissance rapide de la population, cela bouffe le développement économique ».

Avant de terminer cette rencontre avec la presse, le sous-secrétaire général des Nations Unies et coordonnateur humanitaire régional pour le Sahel a déclaré qui fera un plaidoyer auprès de la communauté internationale pour qu’ils soutiennent les efforts conjoints des autorités burkinabè et des acteurs humanitaires et de développement.

Nadège Compaoré

Infowakat.net

ARTICLES SIMILAIRES

Fatimata SANOU/TOURE nommé Médiateur du Faso

INFOWAKAT

Sécurité au Burkina : De nombreux Ouagavillois approuvent la présence des chefs militaires sur le terrain des opérations !

INFOWAKAT

Concours de police municipale : les résultats d’admission

INFOWAKAT

Concours direct de recrutement de 70 élèves greffes : Appel de la liste d’attente

INFOWAKAT

Concours direct de recrutement de 30 élèves Secrétaires des greffes et parquets : Appel de la liste d’attente

INFOWAKAT

Situation nationale : “la pluie nous frappe, nous également on se frappe. Ce n’est pas intéressant”Tahirou Simboro du MPP

INFOWAKAT

Laisser un Commentaire

Infowakat

GRATUIT
VOIR