Actualité

IMMIGRATION CLANDESTINE : 133 migrants Burkinabè regagnent le bercail !

L’Organisation Internationale pour les Migrations (OIM) a accueilli ce jeudi 7 janvier  133 migrants en situation de retour volontaire de la Libye. Ces derniers ont atterri à 19H32 mn à l’aéroport international de Ouagadougou par le vol Charter.
 
A la suite de l’accueil à l’aéroport, les 133 migrants ont été conduits sur un site d’hébergement au quartier Somgandé de Ouagadougou. Ils ont reçu ce vendredi 8 janvier 2016, une enveloppe contenant la somme de 29500F CFA chacun afin de pouvoir regagner leurs localités d’origine et familles respectives.   
 
Ces activités de l’Organisation Internationale pour les Migrations (OIM) s’inscrivent dans le cadre d’un projet intitulé « Prévention et gestion des flux de migrations irrégulières du désert du Sahara à la méditerranée ». Le chef du bureau OIM Burkina, Abdel Rahmane DIOP, précise que l’OIM a déjà accueilli un premier mouvement de migration volontaire constitué de 178 personnes le 17 décembre dernier. Ce mouvement de 133 migrants est donc la deuxième vague que l’OIM accueille sur le sol burkinabè. Pour Abdel Rahmane DIOP « il y a toujours des Burkinabè en état de vulnérabilité à Tripoli et nous ne ménagerons aucun effort pour leur retour ».   
 
L’OIM Burkina Faso apporte une assistance au retour et à la réintégration des personnes victimes de traite via son fonds GAF (Global Assistance Fund). Lorsqu’un cas est signalé dans le pays de départ, l’OIM effectue le retracement familial, assure l’accueil de la personne et sa réinsertion sociale. Ainsi, la construction d’un projet de vie peut avoir lieu si la personne n’est plus en âge d’être scolarisée. Et c’est justement le cas pour ces 133 migrants dont l’âge varie entre 18 et 40 ans.
 
A travers ces activités, l’OIM contribue à améliorer les connaissances sur les migrations, renforcer les capacités des gouvernements et d’autres parties prenantes à définir et appliquer des politiques et stratégies efficaces de gestion de la migration au niveau national, régional et international. C’est pourquoi un partenariat a été mis en œuvre avec le gouvernement à travers le ministère des affaires étrangères et de la coopération régionale, le ministère de l’action sociale et de la solidarité nationale, ainsi que la société civile avec la contribution de ARSI-W et Alerte Migration.   
 
Noufou OUEDRAOGO
infofaso.net 

ARTICLES SIMILAIRES

Mali : au moins 12 tués après un attentat aux cadavres piégés

INFOWAKAT

Le Sénégal accuse la police canadienne d’avoir tabassé une de ses diplomates

INFOWAKAT

Mali : Une offensive dans le Cercle de Bankass

INFOWAKAT

Sécurité : Le Mali annonce un accord pour intégrer 26.000 ex-combattants dans l’armée

INFOWAKAT

Sécurité : Le gouvernement de la transition n’a pas de deal avec les terroristes Selon un communiqué

INFOWAKAT

Lutte contre le terrorisme : le Président du Faso galvanise les troupes à l’Est et au Centre-Est

INFOWAKAT

Laisser un Commentaire

Infowakat

GRATUIT
VOIR