A LA UNE Actualité Burkina Economie

Internet au Burkina : 230 milliards de méga de connexion consommés en 2018

L’ autorité de régulation des communications électroniques et des postes (ARCEP), a dévoilé son rapport d’activités de 2018 le 11 novembre 2019. Selon le rapport, le taux de couverture internet au niveau nationale est très faible. Pourtant le nombre d’abonnés mobiles en 2018 pour les trois compagnies de téléphonie mobile selon l’Arcep était de 19 339 109.

  • 20 % du territoire nationale couvert avec une très bonne qualité d’internet 3G.
  • 24, 5% du territoire national couvert avec une très bonne qualité et une qualité moyenne.
  • 96% des 49 chefs lieux de communes urbaines couvert avec une très bonne qualité radio.
Tableau d’évolution de bande passante . Source ARCEP

C’est ce qui ressort du rapport 2018 de l’ Arcep. Selon les études, la qualité des appels des trois réseaux de communication reste discutable voir difficile. La mauvaise qualité des appels concerne la qualité d’écoute, le taux d’interruption. Et les villes concernées sont entre autre Dori, Fada N’Gourma, Ouagadougou, Bobo Dioulasso, Orodara, Manga, Kongoussi, Boromo, Vohogdin, Bogoya, Partiaga, Kobdari, Namponkoré, etc..

Et il en est de même pour la connexion internet 3G malgré l’augmentation de la bande passante qui est passé de 18,17 Gbits/s en 2017 à 40 Gbits/s en fin 2018.

Tableau Data 2018

Le principale problème à ce niveau reste la couverture 3G et la qualité du débité débit médian pour les téléchargements qui est très bas.

Et malgré cette faiblesse de qualité, le trafic data (données internet) a atteint, au cours de l’année 2018, plus de 230 milliards de Mégabits. Cette augmentation s’explique par l fait que les abonnés font fort usage des réseaux sociaux, notamment Facebook, WhatsApp, SnapChat, etc.

Orange en tête de peloton, suivi de Onatel et Télécel

Pour ce qui concerne le nombre d’abonnés et les parts de marché des compagnies,  il ressort que le taux de pénétration mobile de la population de 96%. Les 19 millions d’abonnés ne représentent pas 19 millions de millions de personnes pour une puce car il faut prendre en compte le fait que les abonnés possèdent plusieurs sims à la fois. Et au Burkina, la moyenne est de 03 sims par abonné.

Impots et taxes payés. Arcep

Comparativement à 2017, Orange-Burkina Faso augmente sa part de marché de 3%, au détriment de l’ONATEL S.A. et Telecel Faso .S.A. qui perdent respectivement 1% et 2%.

Ainsi, Orange vient en tête avec 41% de part de marché, Onatel Sa en 39% et Télécel qui en possède 16%.

Cette progression s’est faite ressentir sur la trésorerie publique. En 2018 en effet, les gains pour l’Etat grâce au secteur de la téléphonie mobile n’ont fait qu’augmenter entre 2011 et 2018. Et pour cette dernière année, l’Arcep estime à environ 80 milliards de francs Cfa payés comme impôts et taxe, contre un peu plus de 10 milliards en 2011.

Consulter le RAPPORT-PUBLIC-DACTIVITES-2018 (1)

Ange L. Jordan MEDA

Infowakat.net

ARTICLES SIMILAIRES

Coronavirus au Burkina : L’évolution de la situation au jour le jour

Jordan MEDA

Burkina : Les envies de suicide maîtrisées de Simon Compaoré

Jordan MEDA

Burkina/Elections : Zéphirin persiste, il faut un audit du fichier électoral

Jordan MEDA

Covid19 Burkina : 13 nouveaux cas importés

Jordan MEDA

Sécurité routière : 02 morts dans un accident de la circulation à Yagma

INFOWAKAT

Covid19 : la France rouvre ses frontières à 04 pays africains

Jordan MEDA

Laisser un Commentaire

Infowakat

GRATUIT
VOIR