A LA UNE Articles Burkina Opinion Politique

Kiosque Infowakat : pas de crise poste électorale en vue, foi des clients

Craignez vous une crise poste électorale au Burkina Faso après novembre 2020 commme le disent certains observateurs ? La réponse des clients du Kiosque Infowakat est majoritairement non. 

Le #Kiosque_InfowakatCraignez vous une crise poste électorale au Burkina Faso après novembre 2020, comme le disent…

Gepostet von infowakat.net am Montag, 6. Juli 2020

Les clients qui sont pessimistes, et qui ont peur pour l’avenir de leur cher Faso ne sont pas nombreux. Mais la crainte s’explique « Parce-que la mentalité du burkinabè est limitée » surtout en matière de gestion du pouvoir.

Hamidou Traoré, lui, a peur au regard des allégations de fraudes dénoncées. « Je dis oui, si toutes les tentatives de fraude dénoncées ça et là ne cessent pas jusqu’aux élections » argue t’il.

Outre « la situation sécuritaire, les démêlés judiciaires de plusieurs cadres du régime actuel en passant par la fronde sociale liée notamment à la baisse du pouvoir d’achat d’une grande majorité des Burkinabè », Mohamed « redoute plus que tout » l’entourage du président « embourbé dans des dossiers judiciaires » qui risquent de « faire  tout pour le maintenir histoire d’avoir une protection ».

En face, il y a les optimistes, ceux qui se refusent d’être les oiseaux de mauvaise augure et qui refusent de croire aux scénarios catastrophiques.

De l’avis de Modeste , « les politiciens peuvent s’affronter en cas de désaccord sur les résultats, mais ils ne seront pas suivis par le peuple ». Les Burkinabé ne sont pas des « fanatiques » ajoute il.

Pour John Ousmane, un des clients fidèles du Kiosque, cette situation tendue n’a rien d’extraordinaire. « Il n’y a pas de crise pré – électorale, les partis politiques sont déjà en pré – campagne et il n’ya rien de majeure à signaler, l’animation politique est normale et sans débordement.

Samer Mathias emboîte un peu le même pas que John. « C’est de la surenchère politique, il y a un cadre qui regroupe la majorité et l’opposition. L’opposition est bien représentée à la Ceni, et personne n’est contre l’audit international du fichier. Alors à quoi sert ces agitations si ce n’est que faire du bruit » explique t’il.

Crise pas crise ?  Peur ou pas peur, le mieux c’est que tout se passe bien.

Jordan MEDA

Infowakat.net

ARTICLES SIMILAIRES

Côte d’Ivoire : le fauteuil ou le peuple

Jordan MEDA

COVID19-BF : 04 nouvelles guérisons à la date du 06 août 2020

INFOWAKAT

Liban : la population en colère manifeste contre le gouvernement

INFOWAKAT

Sécurité : le Burkina est comme une « fenêtre brisée », mais l’espoir demeure

Jordan MEDA

Attaque du marché de bétail de Namoungou : « nous ne faillirons pas », selon le président du Faso..

INFOWAKAT

ECONCOURS 2020 : PAIEMENT PAR MOBICASH

INFOWAKAT

Laisser un Commentaire

Infowakat

GRATUIT
VOIR