A LA UNE Actualité AFRIQUE Articles Burkina Infos

L’actualité de la semaine du 12 au 18 avril 2021 en bref

Vous avez été occupés cette dernière semaine et vous n’avez pas eu le temps de suivre de bout en bout l’actualité, infowakat.net vous propose un résumé des titres qui ont fait la une des médias nationaux.

Covid19

À la date du 16 avril 2021, le Burkina Faso enregistrait 31 nouveaux cas de coronavirus et 08 guérisons, portant le nombre total de guérisons à 12 750. Aucun décès enregistré. Le total des décès est de 154.

Le nombre de cas actif est de 210.

Actualité

    Ce samedi 17 avril 2021, El Hadj Oumarou Koanda, nouveau président transitoire, a été installé, non sans échauffourée. En effet, la Police a usé de gaz lacrymogènes pour disperser certains fidèles qui n’étaient pas favorables à l’installation de ce dernier.

    Les forces de défenses et sécurité de la Tapoa ont mis aux arrêts des agents exerçant dans le domaine de la santé qui s’adonnaient au vol de médicaments destinés à la gratuité des soins . Au nombre de cinq, les mis en cause sont trois magasiniers un technicien et un infirmier diplômé d’état, en poste dans un hôpital de la Tapoa.

Ce Jeudi 15 Avril 2021, la Police Municipale de Ouagadougou a procédé au déguerpissement des occupants anarchistes aux alentours du siège de l’ONEA à Pissy. En effet, ces individus avaient occupés les lieux sans une autorisation d’occupation et sans l’aval de la structure.

     Le réseau international justice pour Sankara justice pour l’Afrique, a dans une déclaration publiée le 14 avril 2021 demande que la justice militaire commence par le procès de l’affaire Sankara. Parce que cela fait 34 ans que la justice n’a pas été faite. Il demande aussi que Blaise Compaoré soit extradé au Burkina Faso. Il interpelle la France à mette à la disposition de la justice burkinabè les archives relatives à l’assassinat de Thomas Sankara.

   Suite à la requête du juge d’instruction du tribunal militaire de Ouagadougou dans l’affaire Thomas Sankara, les autorités françaises ont procédé à une déclassification des dossiers qui étaient en leur possession. Selon les propos de l’ambassadeur français au Burkina, les demandes formulées par la partie burkinabè ont été traitées « favorablement ». « Elles ont toutes été transmises en toute transparence selon les termes de la partie burkinabè », a déclaré Luc Hallade. Pour lui, cela s’est fait dans le cadre de la coopération judiciaire existante entre les deux pays.

     Les poursuites contre Blaise Compaoré dans l’assassinat Thomas Sankara ont été confirmées par le tribunal militaire ce mardi 13 avril 2021. Une dizaine de personnes a aussi été mis en accusation. Une date de démarrage du procèsde pourrait être donnée par la justice. Les personnes mises en accusation :

– Blaise Compaoré

– Gilbert Diendéré

– Yacinthe Kafando

– Bossobè Traoré

– Nabonswendé Ouédraogo

– Idrissa Sawadogo

– Tibo Ouédraogo

– Albert Pascal Sibidi Belemlilga

– Diakalia Démé

– Mori Aldjouma Jean-Pierre Palm

– Alidou Jean Christophe Diébré

– Hamado Kafando

– Ninda Tondé dit Pascal.

     Le 15 mars 2021, les employés de la mairie de Ouagadougou manifestaient pour un retard de paiement courant le mois de février. N’ayant pas eu gain de cause, ils sont de nouveau devant l’hôtel de ville ce 14 avril 2021 pour réclamer deux mois de salaire non payés. Les manifestants affirment qu’ils sont au nombre de plus de 400 personnes dans cette situation. Ils revendiquent aussi l’amélioration de leurs conditions de vie incluant la pension de retraite et la déclaration à la CNSS.

    Le Conseil d’Information et de Suivi des Actions du Gouvernement (CISAG) a tenu une conférence de presse ce 12 avril 2021.Il a été question entre autres de la reconfiguration de l’espace partisan post élections, la crise dans le secteur de l’éducation et l’économie nationale en lien avec la crise sanitaire la situation sécuritaire à l’est et au Sahel, la crise dans le secteur des transports. Le CISAG a indiqué que la loi sur le statut de chef de file de l’opposition doit être relue parce qu’elle n’a pas « la même interprétation chez tous les acteurs politique ».

Sécurité

     Des soldats de la Force conjointe du G5 Sahel ont mis en déroute des assaillants ce vendredi 16 avril 2021, à environ 300 km de BOULKESSI. 12 assaillants ont été neutralisés et 22 engins à deux roues neutralisés. En effet, des éléments du 8e bataillon tchadien et malien de BOULKESSI sont tombés dans une embuscade de retour d’une mission. Suite à ces affrontements, la Force conjointe compte 8 blessés.

      La République de France a travers le centre de crise et de soutien (CDCS) et l’ambrassade de la France au Burkina Faso envisage apporter un soutien aux populations burkinabè. Les programmes de soutiens sont plus axés sur la sécurité, la santé et l’alimentation. L’annonce a été faite au cours d’échanges avec les hommes de médias le jeudi 15 avril 2021. Selon les propos du directeur du centre, les différents programmes débuteront dès la semaine prochaine. A cet effet une somme de 13 millions d’euros ont été mis à disposition.

   Dans la nuit du 13 au 14 avril 2021 une patrouille des VDP de Gorgadji avait été la cible d’une embuscade tendue par des hommes armés non identifiés. Le bilan faisait état de 8 VDP tués et deux autres portés disparus. Aux dernières nouvelles, les 2 VDP portés disparus ont été retrouvés mort dans la matinée du 15 avril 2021. Le bilan de l’attaque fait maintenant état de 10 VDP tués.

     Une Patrouille mixte des forces de défense et de sécurité (FDS) et des volontaires pour la défense de la patrie (VDP) ont été pris dans une embuscade tendue par des hommes armées, le mardi 13 avril 2021. Selon les informations, la patrouille qui était composée de FDS et de VDP a été prise pour cible dans une embuscade tendue par un groupe d’hommes armés à Mansila.

    Deux ressortissants du village de Babonga ont été tuées par des individus armés motorisé, dans la nuit du 11 avril 2021, aux environs de 19h30. Ces derniers auraient été enlevés depuis le 1er avril 2021 dans leur village. Les deux hommes originaires du Village de Babonga ont d’abord été enlevés depuis le 1er avril 2021 sur l’axe Mansila – Babonga par quatre individus armés, se déplaçant sur deux motos. Après une détention d’une dizaine de jours, les deux hommes ont été ramenés dans le village. Après avoir reuni les quelques habitants de Babonga, les infortunés ont fait l’objet d’une exécution sommaire en publique, devant la mosquée dudit village.

Politique

 Dans l’idée d’impliquer l’opposition dans la réconciliation nationale, Zéphirin Diabré, ministre d’État chargé de la réconciliation nationale et de la cohésion sociale s’est rendu au CFOP ce 16 avril 2021. C’est aussi une rencontre qui entre en ligne de compte des rencontres de concertation et d’écoute que le département en charge de la réconciliation nationale a entamé depuis la création du ministère. Eddye Komboigo a indiqué que la réconciliation n’est pas seulement une histoire de politique mais, également au niveau communautaire, social

A bientôt pour un autre bilan de l’actualité !

La rédaction

Infowakat.net

 

 

 

 

 

 

 

 

ARTICLES SIMILAIRES

Affaire Pazanni: les éclairages du ministre d’Etat

INFOWAKAT

Société : “le brassage culturel participe à l’acceptation de l’autre et à l’ouverture d’esprit”, (Sylvain Nabaloum)

REDACTION

Covid19-BF : 02 nouveaux cas confirmés à la date du 08 mai 2021

INFOWAKAT

Tin-Akoff : 03 personnes tuées encore

INFOWAKAT

Mali: Un camion civil s’est explosé près du Camp de la MINUSMA causant des morts et de blessés

INFOWAKAT

Sport : Le Burkinabè Hugues Fabrice Zango fait un nouvel exploit de 17,40m en triple saut

INFOWAKAT

Laisser un Commentaire

Infowakat

GRATUIT
VOIR