A LA UNE Articles Burkina

L’actualité de la semaine en bref…

Vous avez été occupés cette dernière semaine et vous n’avez pas eu le temps de suivre de bout en bout l’actualité, infowakat.net vous propose un résumé des titres qui ont fait la une des médias nationaux.

Covid19

À la date du 22 mai 2020, le Burkina Faso enregistrait 01 nouveau cas de coronavirus et 04 guérisons, portant le nombre total de guérisons à 683. Aucun cas de décès enregistré, portant le total à 52. Ainsi, 97 cas actifs sont sous traitement.

En ce qui concerne les tests des nouveaux arrivants, le docteur Brice Bicaba affirme que ceux-ci sont faits sur tous les Burkinabé venant de l’extérieur. Ils sont mis en confinement durant 14 jours pendant lesquels ils reçoivent des prélèvements le 1er, le 8e et le 14e jour avant de s’assurer qu’ils peuvent être libérés.

Quant aux étudiants déserteurs, Dr Bicaba indique que ceux-ci sont partis de l’hôtel sans avoir reçu leur 3e prélèvement. Le communiqué donné avait but de les inviter à revenir pour leur 3e prélèvement afin de s’assurer qu’ils ne constituent pas de danger pour la population.

Toujours dans la vague de solidarité, pour la lutte contre le COVID19, le prince héritier Saoudien Sheikh Mohamed Bin Zayed a offert 30 tonnes de matériel médical le 23 mai 2020 au Burkina Faso, pour lutter contre le covid19. Ce don, composé de réactifs, de gans, de masques et de processus pour dépistage a été fait au président du Faso, au profit du ministère de la santé.

Actualité

Le premier ministre Christophe Dabiré a présenté le mardi 19 mai devant l’assemblée nationale la situation de la nation. La sécurité, l’économie, la santé, l’éducation, l’énergie et la politique ont été passés en revue. Discours assez pauvre en éléments pour mesurer la situation réelle du pays, pour certains. Réaliste et honnête pour d’autres.

Ce que l’on peut retenir du bilan, c’est que le Burkina Faso « vit », difficilement, mais vit malgré les difficultés. Le terrorisme, les mouvements sociaux, et tout récemment le covid19, sont les principales gangrènes qui minent le pays.

Les fidèles musulmans célèbrent aujourd’hui 24 mai 2020, la fête du Ramadan, marquant la fin du jeûne musulman, fêtée partout dans le monde.
Ce jeûne n’a pas été facile au regard des conditions climatiques de plus en plus rudes. Mais selon l’imam Tiego Tiemtoré, le célébrant du jour, le ‹‹ ramadan est une période parmi les meilleures de la vie du musulman. Sa finalité est d’éduquer les sens pour que le musulman fasse plus de bien que de mal. Sa finalité est d’ éveiller la compassion et la solidarité envers les autres››.

Politique

Le parti de l’Alliance des Jeunes pour l’indépendance et la république (AJIR) a affirmé son optimisme face à l’évolution politique, sécuritaire, économique et sanitaire du Burkina Faso, malgré les difficultés. L’AJIR, regrette toutefois que les jeunes burkinabé passent leur temps aux critiques sur les réseaux sociaux. En ce sens, le parti affirme que les critiques sur les réseaux sociaux manquent de tact et de diplomatie, quant aux canaux à exploiter pour se faire entendre sérieusement.
Ainsi selon Aboubakar Gansoré, les critiques sur les réseaux sociaux sont « une débauche stérile et vile d’énergie, tant l’ennemi commun » parce que depuis 2015, l’ennemie du Bukrina est le terrorisme.
Cependant , le parti demande aux jeunes de s’afficher , de donner ouvertement leurs opinions au lieu de se cacher derrière des comptes Facebook pour critiquer

Sécurité

Dans la région du Centre nord, une patrouille composée des militaires et des Volontaires pour la Défense de la Patrie (VDP) est tombée dans une embuscade tendue par des hommes armés non identifié le vendredi 22 et le samedi 23 mai 2020 par des Hani . Le bilan provisoire non officiel fait état de sept (07) éléments des FDS et des volontaires décédés.

Une autre patrouille mixte des éléments du détachement basé à Barsalogho et des éléments de Kaya avec des VDP est elle aussi tombée en embuscade ce samedi 23 mai 2020. Dans cette seconde attaque, quatre éléments serait tombés. Par ailleurs, sept autres éléments manquent à l’appel si l’on en croit les sources de infowakat.net.

Le président du Faso s’est prononcé sur la mort de 12 présumés terroristes à Tanwalbougou, le président du Faso. Pour lui, C’est une situation inacceptable. ‹‹ Au-delà du fait d’abord que ce sont des questions qui sont dans une procédure judicaire, nous avons demandé une enquête judiciaire et une enquête administrative dont nous espérons avoir les résultats sur la base desquels les décisions seront prises sans état d’âme », a-t-il déclaré.

Alex Some (stagiaire)

Infowakat.net

ARTICLES SIMILAIRES

Sécurité routière : 02 morts dans un accident de remorque dans le Zandoma

INFOWAKAT

Covid19/Ouagadougou : 15 tonnes de riz et 5000 cache-nez pour les vendeuses des marchés et yaars

Jordan MEDA

Covid19 Burkina : 00 nouveau cas à la date du 05 juin 2020

Jordan MEDA

Assassinat du maire de Pensa : Souleymane Zagré allait à une réunion à Kaya

Jordan MEDA

Burkina : des escrocs aux billets verts mis aux arrêts par la police

Jordan MEDA

Burkina : le centre national d’étude stratégique se met enfin en branle

Jordan MEDA

Laisser un Commentaire

Infowakat

GRATUIT
VOIR