Actualité Articles Burkina Buzz de la semaine Opinion

L’autodérision : un art bien burkinabè ?

L’autodérision à la burkinabè gagnera-t-elle un jour sa place au patrimoine mondial de l’humanité ? Une chose est sure, c’est qu’au pays des hommes intègres, à défaut d’avoir de l’énergie en abondance par ces temps de délestage, l’on a au moins de l’humour à revendre. Ce qui, à y voir de plus près, n’est certainement pas une mauvaise chose. Et ce ne sont pas les politiques qui diront le contraire. Eux qui sont constamment à couteaux tirés avec les populations.

Au Burkina Faso, les Hommes politiques ont la langue bien aiguisée. Surtout lorsqu’il s’agit de parler de leurs concitoyens.  On connaît ainsi la formule restée célèbre autant que la personne de son inventeur, Laurent BADO,  le fondateur du PAREN, le parti de la renaissance nationale : celle des « 3 b » qu’affectionneraient particulièrement les burkinabè : à savoir  la  bière, les brochettes et la b…

Ablassé OUEDRAGOGO, le Président de Le Faso Autrement (parti d’opposition) n’y est pas allé  lui non plus par le dos de la cuillère. Avec sa théorie des « 3 m » : médiocrité, méchanceté, mesquinerie, trois qualités propres aux burkinabè, à en croire l’ancien Directeur général adjoint  de l’OMC.

Et si les Hommes politiques au Faso sont aussi durs avec la population, c’est sans doute parce qu’ils savent pertinemment que celle-ci n’est pas des plus tendres non plus à leur égard. En témoigne les nombreuses métaphores et autres sobriquets qui abondent dans l’espace public.

A ce jeu de réfection  permanente des portraits, personne n’est épargné : majorité comme opposition. Chacun en prend régulièrement pour ses impairs supposés.

Ainsi en est-il du même Ablassé OUEDRAGO, surnommé ironiquement monsieur 3A, pour avoir affirmé en 2015, en pleine campagne présidentielle, que ses principaux atouts en tant que candidat à la présidence du Faso étaient d’être à la fois moaga du plateau-central et musulman, en plus de disposer d’un bon carnet d’adresses. Après une levée de boucliers et de vives condamnations au sein de l’opinion nationale, il avait dû faire marche-arrière et rectifier ses propos.

Jules Simon

infowakat.net

ARTICLES SIMILAIRES

Burkina : Le président nigerien en visite de travail pour 48h

INFOWAKAT

Burkina : Le syndicat des transporteurs dénonce le transport de passagers aux frontières via les véhicules personnels

INFOWAKAT

Bobo Dioulasso : Des convois de nigériens bloqués par le syndicat des transporteurs à la frontière

INFOWAKAT

L’actualité de la semaine du 11 au 17 octobre 2021, en bref

INFOWAKAT

Résultat d’admission du concours professionnel de recrutement d’élèves Contrôleurs des eaux et forêts, session 2021.

INFOWAKAT

Coopération Burkina Faso/Niger : Le président Bazoum à Ouagadougou

INFOWAKAT

Laisser un Commentaire

Infowakat

GRATUIT
VOIR