logo fespaco
Actualité

Le FESPACO de tous les défis !

Installé le jeudi 29 janvier dernier, le comité d’organisation du Festival Panafricain du Cinéma de et de la Télévision de Ouagadougou (FESPACO) s’attèle à faire de la biennale cinématographique une réussite. Cette 24e édition du FESPACO aura bel et bien lieu du 28 février au 7 mars 2015. Ce comité a officiellement fait la présentation des activités ce jeudi 12 février 2015.

 

« Cinéma Africain : production et diffusion à l’ère du numérique ». Tel est le thème de cette 24e édition du cinéma africain. Ce thème se révèle interpellateur car il attire l’attention des politiques et les partenaires sur l’importance du cinéma et l’urgente nécessité de créer des voies et moyens pour le développement du domaine. Selon Désiré OUEDRAOGO, président du comité d’organisation « le Fespaco a vécu à toutes les péripéties de son histoire (…) et s’affirme désormais comme un maillon de la chaine sans lequel le cinéma ne peut évoluer ». Le ministre de la culture et du tourisme Jean Claude DIOMA estime, quant à lui, que « c’est l’occasion de montrer notre savoir-faire en matière d’organisation ». Pour ce faire, les organisations promettent de faire briller la capitale de la lumière de mille feux.

 

La présente édition consacre la république Arabe d’Egypte comme pays invité d’honneur. Pour les organisateurs cela se justifie à plusieurs niveaux : D’abord le Burkina Faso entretien d’excellentes relations avec l’Egypte. De même, un accord de partenariat a été signé entre ces deux pays le 13 Mai 1972 au Caire. En plus l’Egypte, tout comme le Burkina Faso, développe une politique culturelle accordant une place de choix au cinéma.

 

A 16 jours de l’évènement, le Comité National d’organisation travaille d’arrache-pied pour la réussite de cette présente édition. Cette 24e édition connait des innovations. Au nombre de celles-ci, on note le passage intégral au numérique, l’évolution de l’étalon d’or de Yennega de 10millions à 20 millions de Franc CFA, et enfin l’admission des films de la diaspora.

 

Pour cette présente édition le comité de sélection a retenu 133 films (sur un total de 680 films reçus) qui seront projetés dans 7 salles de la ville de la capitale. Il s’agit notamment de Ciné Burkina, Ciné Neerwaya, Grand Méliès, Petit Méliès, CENASA, CBC et le Centre Culturel Jean Pierre Guingané.

Les cérémonies officielles d’ouverture et de clôture auront lieu, pour la première fois, au Palais des Sports de Ouaga 2000. Comme le dit Pierre Mac Orlan « le cinéma est le seul art qui puisse rendre le fantastique social d’une époque de transition où le réel se mêle à l’irréel à tous les pas ».

 

Noufou OUEDRAOGO

ifaso.net

ARTICLES SIMILAIRES

CAN 2021: L’Egypte élimine la Côte d’Ivoire au bout du suspense et se qualifie en quart de finale

INFOWAKAT

Coup d’État au Burkina : le MPP exige la libération de Roch Kaboré

INFOWAKAT

Burkina : 08 OSC annoncent prendre acte du coup d’Etat

INFOWAKAT

Mali : le Conseil de Paix et de Sécurité de l’UA rejette le calendrier proposé par la transition

INFOWAKAT

Entrepreneuriat : Il faut savoir prendre des risques en entrepreneuriat, selon Witbyanda Fax Assami Ouédraogo

REDACTION

Burkina/Coup d’Etat 2022: L’UAS appelle ses sympathisants à rester vigilants

REDACTION

Laisser un Commentaire

Infowakat

GRATUIT
VOIR