A LA UNE Articles Burkina Politique

Le kiosque d’infowakat : les clients ont dit non au MPP

« Roch Kaboré et le MPP ont-ils des chances de gagner aux élections de novembre 2020? » C’était le sujet du débat au Kiosque d’infowakat ce lundi 11 mai 2020. Il y a eu 1450 interactions. 54,4% des clients du kiosque sont pessimistes sur le sort du mouvement du peuple pour le progrès (parti au pouvoir) au soir des élections prévues le 22 novembre prochain. Et comme nous sommes en démocratie, il y a 45,6% des clients qui voient les choses autrement, et qui pensent que le MPP pourrait passer haut les mains, à cause de la faible qualité des opposants.

Beaucoup sont déçus de la gouvernance du pouvoir actuel. Et ils auraient bien raison de se plaindre, au regard des difficultés, et de certaines frasques avérées ou présumées attribuées à certains membres du gouvernement. La dernière en date, est l’aveu public de madame la ministre de la santé, concernant l’affaire de la député Compaoré décédée (que son âme repose en paix). Il y a aussi les mouvements syndicaux et sociaux auxquels fait face le gouvernement avec beaucoup de mal. Et les multiples malversations dénoncées ça et là par la presse.

Pourtant, pendant sa campagne, le 09 novembre 2015, le Roch Kaboré promettait à ses électeurs « une ère nouvelle sur Burkina Faso (…) l’ère de la droiture (…) du travail bien fait ».

« Même dans leur rêve eux-mêmes ne croient pas à leur réélection. La réélection du mpp sera l’erreur monumentale que le peuple commettra. Même le diable ne nous pardonnera pas😠😠 ». Dixit Lou-bissaan Kevino Kambou, qui figure parmi les découragés au kiosque le lundi dernier.

De l’autre côté, il y a les clients qui, en prenant leur thé, ont pensé que le MPP pourrait bien passer « haut les mains », mais essentiellement à cause de la faible capacité des opposants à s’organiser, et à proposer mieux.

« Effectivement moi je vois aucun opposant qui peut faire mieux plus que Roch Kabore?? », a déclaré Alain Pagbelguem .

Et Ouedraogo Boureima Dit Adama  d’ajouter : « Avec la mésentente au CDP (NDLR : ex parti au pouvoir) et les avantages d’être le parti au pouvoir, le MPP garde ses chances. Ces chances restent cependant limitées avec la mauvaise gestion de la crise sécuritaire et de la COVID-19 qui va rester dans l’esprit des électeurs. Ainsi, tout second tour sera fatal au MPP ».

En effet, depuis la chute du CDP en 2014 à cause de l’insurrection, le parti à traversé une longue série de querelles internes qui semblent être derrière lui avec l’élection d’Eddie Komboigo comme président du parti, et comme candidat dudit parti aux prochaines élections.

Mais bon, ce ne sont là que des avis de clients de kiosque.

Ange L. Jordan MEDA

Infowakat.net

ARTICLES SIMILAIRES

Lutte anti corruption : L’ex ministre Jean Claude Bouda déposé à la MACO

Jordan MEDA

Education : Les enseignants de Roch demandent leur intégration

Jordan MEDA

Cooperation : 12 milliards de francs déjà mobilisés par les PTF du Burkina

Jordan MEDA

Covid19 Burkina : 04 nouveaux cas, 08 nouvelles guérisons

Jordan MEDA

Covid19 Burkina : le centre de traitement de Pissy ouvert

Jordan MEDA

Sécurité : la tenue verte n’est pas exclusive au RSP

INFOWAKAT

Laisser un Commentaire

Infowakat

GRATUIT
VOIR