A LA UNE Articles Burkina Politique

Le kiosque d’Infowakat (sondage) : 77 véhicules plus 70 millions, c’est trop pour les ouagalais

« Armand Béouindé, maire de Ouagadougou, doit-il démissionner ? Si oui pourquoi? si non pourquoi? » C’était là la question soumise à débat au Kiosque d’Infowakat le lundi 22 juin 2020. La question s’est posée au regard des affaires non encore élucidées qui entourent le maire de la capitale. En gros, 1500 clients du kiosque ont débattu sur la question. Et 81% d’entre eux se sont montrés déçus de Béouindé.  19% ont soit encore confiance, soit lui accordent le bénéfice du doute.

L’ affaire des 77 voitures achetées pour la municipalité et celle des 70 millions aura eu raison de l’image et de la réputation du maire. Le sondage lancé sur les réseaux sociaux, dans le kiosque d’infowakat en dit long.

« Je vote pour la démission du maire, en ce sens qu’il n’a pas donné l’exemple d’une bonne gestion de la chose publique. On se rappel sur le vote de la loi qui devrait le permettre de conclure des marchés sur entend direct dont le montant avoisinait le milliard, il a traité des conseillers qui n’étaient pas d’avis de non patriotes parce qu’il veut développer la ville et les opposants sont contre. voilà où ça nous a conduit » lance  Benjamin , du camp des déçus.

Lire aussi : Kiosque d’Infowakat : Les clients ont dit non au MPP

Rachidatou, la seule cliente du jour, estime le maire n’a pas été « honnête (…) c’est compliqué il faut sanctionner! » D’ailleurs « dans certaines démocraties on a vu des Ministres démissionner à cause d’un scandale, n’en parlons pas d’un Maire » ajoute Felix.

D’autres clients comme Flavien expriment leurs mal être vis à vis même du système. « Il y a crise de confiance entre les gouvernants et les gouvernés. Cette situation vient empirer la situation. Pour permettre aux citoyens de continuer à accorder un peu de crédit aux autorités, il doit démissionner et se mettre à la disposition de la justice ».

On regarde à la justice…

Cependant, il y a aussi ceux qui pensent qu’il en faudrait plus pour prétendre à une possible démission du bourgmestre. Et que la question devrait être réglée surtout par les urnes.

« Il faut plus d’investigation pour confirmer sa culpabilité. Mais heureusement la justice va faire son travail ,la solution il s’agit pas de sa démission mais plutôt que la justice fasse un bon boulot pour éradiquer ce mal » a expliqué pour sa part Guigma.

Oui, mais le maire «  a été démocratiquement élu, s’il n’a pas bien géré, les élections de l’année prochaine on vote pas pour lui c’est simple au lieu de créer un problème supplémentaire !!! » clame Zanga.

Justement, vu qu’il a été démocratiquement élu, »si le maire Beouindé doit démissionné c’est que c’est tout les 254 conseillers municipaux qui doivent tous tomber » conclue Mahamadi Kabre .

Dans sa parution du 10 février 2020, le journal d’investigation « Courrier Confidentiel » exposait « les folles dépenses du maire » qui ont consisté en l’acquisition de 77 véhicules à 4,6 milliards de F CFA, en crédit-bail avec la société Fidelis Finances Burkina, une entreprise dans laquelle le maire a des membres de sa famille actionnaires. Puis le 10 juin dernier, le journal « L’Evènement », révélait que des escrocs, dont un juge ont demandé 70 millions de F CFA au maire Armand Béouindé pour étouffer l’affaire.

Lire aussi : Le kiosque d’Infowakat/Tanwalboulgou : les clients sont pessimistes sur l’aboutissement de l’enquête

Dans cette seconde affaire, des enregistrements audio relatant les négociations entre le maire et les escrocs sont arrivés sur la place publique. Pourquoi avoir enregistré ces conversations? Selon « L’Evènement », les enregistrements ont été faits sur les conseils des avocats du maire. Mais par qui ont ils fuité ? la question reste posée.

Ange L. Jordan MEDA

Infowakat.net

ARTICLES SIMILAIRES

Mali : l’imam Dicko lance un appel au calme après de nouvelles violences à Bamako

INFOWAKAT

Burkina/Syndicat : le gouvernement veut « asphyxier financièrement les magistrats »

Jordan MEDA

Burkina : une altercation vire en affrontement intercommunautaire à Loropeni

Jordan MEDA

Mali: le président IBK annonce une «dissolution de fait» de la Cour constitutionnelle

INFOWAKAT

Burkina : la difficile tache des médias en période électorale

Jordan MEDA

Sécurité : 23 malfrats saisis par la gendarmerie de Pô

Jordan MEDA

Laisser un Commentaire

Infowakat

GRATUIT
VOIR