Actualité Burkina Culture

LITTERATURE : Le livre a été magnifié à Bobo-Dioulasso

 

L’association « le goût du livre » a organisé une cérémonie d’ouverture sur la biennale des littératures d’Afrique noire le mercredi 23 novembre 2016 à l’institut français de Bobo-Dioulasso. Placée sous la présidence du ministre de la culture, des arts et du tourisme représenté par le directeur général de la lecture publique, cette cérémonie a rassemblé d’éminentes personnalités au nombre desquelles des écrivains en provenance de pays divers, Côte-d’Ivoire, Sénégal, Bénin Togo, Martinique, Mali, France.

L’association « le goût du livre » a organisé la biennale des littératures d’Afrique noire, 2ème édition, du 23 au 26 novembre 2016 sous le thème « économie du livre et développement ». L’objectif de cette biennale est d’inciter tout le monde à s’intéresser à la lecture. Selon la directrice de l’agence de médiation culturelle des pays du Sahel, Safiatou Faure, « cette biennale permet de contribuer à l’éducation et à la réussite de nos enfants ».

A cet effet, plusieurs activités sont organisées au nombre desquelles l’exposition des livres, la tenue des conférences publiques, la participation de plus de 2000 élèves et étudiants à la biennale etc. Pour docteur  Massamba Gueye, un écrivain, conteur sénégalais, « cette biennale est une manière pour nous africains de nous prendre en charge ». Il a fortement apprécié l’implication des autorités en charge de la culture et celle du maire de la commune de Bobo-Dioulasso. Cependant il est bon  de relever quelques problèmes auxquels les écrivains sont confrontés.

Au nombre de ceci, le docteur Gueye a cité la qualité d’édition, des problèmes d’accès au moyens pour créer des livres, des problèmes de diffusion etc. En outre, l’on ne doit pas ignorer la montée fulgurante du numérique qui est à l’origine de l’abandon des livres.Les écrivains et organisateurs sont conscients que ceci constitue un grand défi à relever mais demeurent persuader que rien ne peut remplacer ces livres. Il faut noter que la ville de Banfora est concernée par cette biennale.

La journée du vendredi 26 novembre 2016 permettra aux littéraires et à toute la population de s’intéresser aux livres. Au regard de l’engouement, la biennale des littératures d’Afrique noire, 2ème édition a donné un satisfécit à la directrice Safiatou Faure. D’ores et déjà rendez-vous est pris pour la biennale  2018.

Emmanuel Sombié

infowakat.net

ARTICLES SIMILAIRES

Fatimata SANOU/TOURE nommé Médiateur du Faso

INFOWAKAT

Sécurité au Burkina : De nombreux Ouagavillois approuvent la présence des chefs militaires sur le terrain des opérations !

INFOWAKAT

Concours de police municipale : les résultats d’admission

INFOWAKAT

Concours direct de recrutement de 70 élèves greffes : Appel de la liste d’attente

INFOWAKAT

Concours direct de recrutement de 30 élèves Secrétaires des greffes et parquets : Appel de la liste d’attente

INFOWAKAT

Situation nationale : “la pluie nous frappe, nous également on se frappe. Ce n’est pas intéressant”Tahirou Simboro du MPP

INFOWAKAT

Laisser un Commentaire

Infowakat

GRATUIT
VOIR