Actualité Articles Burkina Education Santé

Lutte contre le tabagisme: Le club des Jeunes Contre le Tabac en fait son cheval de bataille


Le Club des jeunes contre le Tabagisme (CJCT) a organisé une conférence publique le mardi 31 juillet 2018 au sein de l’Université Ouaga 1 Joseph KI-ZERBO avec pour objectif de former et sensibiliser ses jeunes membres et sympathisants contre le tabagisme mais aussi de contribuer, à travers cette conférence publique, à sensibiliser plusieurs personnes aux méfaits du tabagisme. Cette conférence publique a connu la présence du professeur Georges Ouédraogo, pneumologue, tabacologue et Coordinateur de l’Unité de Sevrage Tabagique du CHU-Yalgado Ouédraogo, de Eden KUNAKEY, Docteur en Pneumonie et Khalil Traoré, Coordinateur général de l’Association burkinabè d’Aide Contre le Cancer Tabagique (ABACT).

Au regard des nombreuses conséquences liées à la consommation du tabac, le club des jeunes contre le tabagisme a jugé important et impératif d’agir à sa manière pour stopper l’hémorragie que fait couler le tabac chaque jour. Pour mieux lutter contre « le tabagisme (qui) a un visage de plus en plus jeune», les jeunes membres du CJCT ont estimé qu’il serait très important de créer une association pour rencontrer les populations jeunes qui prennent maintenant gout au tabac en vue de les sensibiliser aux conséquences liées à la consommation de cette substance. « Notre objectif principal est de participer à la réduction significative du taux du tabagisme au Burkina Faso. Nous allons travailler à donner l’information réelle aux jeunes sur les méfaits du tabagisme », a rappelé Kayaba Alix Zotyenga, coordonnatrice de l’association du CJCT.

Kayaba Alix Zotyenga, Coordonnatrice du club des jeunes contre le tabagisme

Le docteur Eden KUNAKEY a décliné, dans son exposé, les conséquences liées au tabagisme. Pour lui, la consommation du tabac constitue une menace grave pour la santé publique car le tabagisme cause la mort de plus de 7 millions de personnes à travers le monde chaque année dont 600 milles d’entre elles sont des non-fumeurs. Au Burkina Faso, le tabac cause la mort de 4800 personnes par an. « Le tabac diminue l’espérance de vie », a réalisé le Docteur KUNAKEY qui déplore le fait que « le tabac (soit) la seule substance autorisée qui tue une personne sur deux par an » avant d’indiquer que 75% des fumeurs au monde sont issus des pays pauvres, les pays en voie de développement.

De la dépendance au tabac, le Docteur  précise que la nicotine contenue dans cette substance en est la cause. En plus de la nicotine, la cigarette contient plus de 7000 produits chimiques. Le tabac peut causer la broncho-pneumopathie chronique obstructive, l’emphysème pulmonaire, le cancer broncho-pulmonaire, les pathologies cardiovasculaires et l’impuissance sexuelle chez les hommes, troubles de menstruation chez les femmes et la stérilité.

« Même une seule cigarette par jour est très grave »

Khalil Traoré, Coordinateur de l’ABACT

Khalil Traoré, Coordinateur Général de l’Association Burkinabè d’Aide Contre le Cancer Tabagique (ABACT), a donné son propre témoignage sur les conséquences liées à la consommation du tabac. Pour lui, le tabac n’a rien d’important à offrir à notre organisme. Il indique que même « fumer une seule cigarette par jour est très grave » pour l’homme. Lui qui a connu l’ablation de ses cordes vocales à cause du cancer du larynx qu’il impute à sa carrière de consommation de tabac qui a duré 32 ans, entend aujourd’hui apporter sa contribution, à travers son association, à la lutte contre le tabagisme dans le monde entier. Aujourd’hui, Khalil Traoré est aphone et n’arrive à se faire entendre qu’avec un appareil phonatoire qu’il trimballe partout où il est. Il invite toutes les populations à se départir de la cigarette car elle tue silencieusement.

Le Professeur  Georges Ouédraogo a pour sa part promis d’apporter son soutien à cette association qui œuvre pour une bonne cause. Il a par ailleurs invité cette « association à faire plus » dans la lutte contre le tabagisme au lieu d’être une « association de plus ». « Nous soutenons toute initiative visant à donner la bonne information sur les conséquences liées à la consommation de tout type de tabac et montrer aux jeunes que cela est nocif pour eux », conclut-il.

Armand Kinda

Infowakat.net

.

ARTICLES SIMILAIRES

Centre-nord : les FDS mettent en déroute des terroristes à Namisiguima

INFOWAKAT

Musique : Saga Den, une étoile montante de la musique burkinabè

INFOWAKAT

Avis de recrutement de personnels au profit du Programme d’appui au développement des économies locales (PADEL)

INFOWAKAT

Entreprenariat : De la Banque en passant par le secteur minier, il démissionne pour créer sa firme

INFOWAKAT

Mali: l’armée française tue une femme pendant une poursuite

INFOWAKAT

Guinée : Des Burkinabè mis en accusation dans l’exploitation d’une mine

INFOWAKAT

Laisser un Commentaire

Infowakat

GRATUIT
VOIR