A LA UNE Actualité Burkina Sécurité

Lutte contre le terrorisme : Des dizaines de combattants terroristes ont été démobilisés selon Yero Boly !

Le ministre en charge de la cohésion sociale et de la réconciliation nationale, Yéro Boly a présenté à la presse ce vendredi 12 août 2022, les avancées réalisées par son ministère, dans le cadre du processus de réconciliation et la mise en place de comité locaux de dialogue. A cet effet, le ministre a souligné qu’une stratégie de réconciliation nationale avec un plan d’action a été mis en place.

La réconciliation des Burkinabè est un sujet qui marque son importance pour l’ensemble des citoyens, d’où la prise en compte participative et inclusive, des différentes composantes de la société selon le ministre de tutelle, Yéro Boly, pour mettre à disposition, un document cadre qui traite des questions de réconciliation. Selon lui, un diagnostic a été réalisé dans l’ensemble des 368 communes du Burkina Faso. « Ce diagnostic a permis d’échanger avec toutes les couches de la population sur les conflits qui nous divisent, les besoins de réconciliation dans tous les secteurs de notre vivre ensemble, et surtout d’identifier les mécanismes et facteurs endogènes pour faciliter la résolution de ce conflit, et la réconciliation entre les fils et filles du Burkina Faso » a-t-il expliqué tout en précisant qu’une stratégie de réconciliation et un plan d’action ont été élaboré. Il souligne cependant que la mise en œuvre du plan d’action nécessite un consensus national, dont « une concertation sincère entre tous les acteurs ».

Réagissant sur la question de la démobilisation des Burkinabè engagés dans les groupes terroristes, Yero Boly a affirmé qu’un centre d’accueil de déradicalisation et de réinsertion a été identifié puis opérationnalisé et des dizaines de combattants terroristes ont été démobilisés. Il précise de ce fait que dans le processus de démobilisation des combattant, « l’Etat ne met pas quelque chose sur la table ».

En effet selon le ministre de la cohésion sociale et de la réconciliation nationale, l’Etat ne négocie pas avec les terroristes, il offre plutôt l’opportunité à ceux qui veulent déposer les armes et revenir de pouvoir le faire. « Les groupes armés n’avaient pas manqué de relever qu’ils étaient satisfaits du message du président du Faso (ndlr : l’appel des Burkinabè ayant pris les armes contre la patrie à les déposer) ; c’était un signal qui les prédisposaient au dialogue.

Beaucoup d’entre eux cherchaient le moyen de se déconnecter de la situation dans laquelle ils se trouvaient, et l’ensemble de ces dispositions a été une bonne opportunité pour ces jeunes de revenir.

Nous leurs offrons la paix et avenir beaucoup plus assuré que celui dans lequel ils étaient engagés. » a-t-il a dit.

Alex SOME
Infowakat.net

ARTICLES SIMILAIRES

Transition au Burkina : les émissaires de la CEDEAO satisfaits des échanges avec le Capitaine Ibrahim TRAORÉ

INFOWAKAT

Centre-nord : Au moins 05 morts dans une attaque au Namentenga

INFOWAKAT

Burkina : L’armée recrute 3 000 militaires de rang

INFOWAKAT

Communiqué relatif à la suspension des activités des Organisations de la société civile (OSC)

INFOWAKAT

Sahel : Djibo reçoit un premier ravitaillement en vivres

INFOWAKAT

Mali : crash d’un avion de combat à Gao

INFOWAKAT

1 commentaire

ibrango 12 septembre 2022 at 20 h 27 min

J’aime la page

Répondre

Laisser un Commentaire

Infowakat

GRATUIT
VOIR