A LA UNE Actualité AFRIQUE Sécurité

Mali : 50 conteneurs vandalisés et 02 véhicules MINUSMA brûlés à Mopti (Communiqué)

Ceci est un communiqué du gouvernement malien sur les débordements qui ont eu lieu pendant la marche pour « dénoncer la présence des Forces étrangères et leur inertie face à la situation sécuritaire dans le centre de notre pays ». Lors de la manifestation, une  » cinquantaine de conteneurs remplis de matériels vandalisés, dont neuf (09) incendiés à moitié, deux (02) véhicules MINUSMA incendiés. Il n’y a pas eu de perte en vie humaine ni de blessé. »

COMMUNIQUÉ DU GOUVERNEMENT SUR LES MANIFESTATIONS DANS LA VILLE DE SEVARE : 

Le Gouvernement de la République du Mali informe l’opinion nationale et internationale que, ce samedi 12 octobre 2019, une grande manifestation a eu lieu devant la MINUSMA à Sévaré, région de Mopti, pour « dénoncer la présence des Forces étrangères et leur inertie face à la situation sécuritaire dans le centre de notre pays ».

Le Gouvernement rappelle que ladite manifestation a été encadrée par la police et la GRM. Mais à un moment, les manifestants subitement devenus très hostiles, ont pu accéder au Camp MINUSMA y saccageant quelques dépôts, et cela malgré le renforcement du dispositif de maintien d’ordre par la Police MINUSMA.

Le bilan provisoire fait état d’une cinquantaine de conteneurs remplis de matériels vandalisés, dont neuf (09) incendiés à moitié, deux (02) véhicules MINUSMA incendiés. Il n’y a pas eu de perte en vie humaine ni de blessé.

Le Gouvernement précise que cette manifestation se tient parallèlement à celle des épouses de militaires qui refusent le déploiement de leurs maris sur le front.

Le Gouverneur de la région, le Général Abdoulaye Cissé a fait le déplacement sur le terrain et tenu une réunion de crise. La situation s’est calmée en début d’après-midi avec des dégâts matériels importants.

Le Gouvernement appelle les manifestants au calme et à la retenue ; les invite à privilégier le dialogue dans les revendications sociales. Il souligne qu’il est important que les populations apprennent à revendiquer et à s’exprimer sans violences ni vandalisme. Nous devons étonner le monde, en lui montrant notre capacité à transformer la colère en débat et les revendications en solutions concrètes.

Le Gouvernement condamne avec la plus grande énergie ces événements malheureux, présente ses regrets à la MINUSMA et rassure que les investigations seront menées pour arrêter et traduire les auteurs devant les juridictions compétentes.

Bamako, le 12 octobre 2019

Le Ministre Porte-parole du Gouvernement
Yaya SANGARE

ARTICLES SIMILAIRES

Bobo Dioulasso : la marche n’a pas marché pour les manifestants anti couvre feu

Jordan MEDA

Urgent : Me Sankara démissionne de la présidence de l’Unir/Ps

Jordan MEDA

Le kiosque d’Infowakat/Tanwalboulgou : les clients sont pessimistes sur l’aboutissement de l’enquête

Jordan MEDA

Burkina : un convoie de commerçants attaqué sur la route de Sollé

Jordan MEDA

Burkina : le procureur général fâché par le bâtonnier

Jordan MEDA

Bars et maquis : la ruée vers la bière n’est pas générale

Jordan MEDA

Laisser un Commentaire

Infowakat

GRATUIT
VOIR