Actualité AFRIQUE

Mali : Deux morts et plusieurs blessés dans des échauffourées à Bamako

 

Dans la matinée de ce mercredi 17 août 2016, plusieurs centaines de jeunes sont affrontés les forces de l’ordre à Bamako. Le bilan à la mi-journée fait état de deux manifestants tués et plusieurs autres blessés.  

Des centaines de jeunes se sont mobilisés suite à l’appel de leur idole Mohamed Ali Batilly alias Rasbath,  chroniqueur de radio qui devait comparaitre devant un tribunal de Bamako.

En milieu de journée des heurts ont éclatés entre les forces de l’ordre et les jeunes soutiens de l’animateur. Les premiers bilans font état deux (2) personnes tuées plusieurs blessées de ces heurts. La suite est toujours tendue dans la capitale malienne.

Pour rappel le chroniqueur radio du nom de Mohamed Ali Bathily, dit Rasbath a été arrêté dans la soirée du lundi 15 août alors qu’il se préparait à rejoindre son lieu de travail pour son émission du jour. Il est alors conduit dans un camp militaire. Chemin faisant, il avait lui-même annoncé son arrestation via sa page facebook

‘’Au moment où je publie ces notes, je devrais être en route pour la Radio MALIBA FM, mais malheureusement, je suis en route pour le CAMP 1. Des militaires sont venus me chercher pour m´y conduire, en dehors des horaires administratifs. Il est plus de 20 heures à ‪#‎Bamako. Votre émission CARTES SUR TABLE, prévu pour 21 heures, n´aura pas lieu ce soir ou aura lieu avec du retard, ou encore n´aura plus jamais lieu. Les heures qui vont suivre, nous édifierons. Pour un Mali meilleur, aucun sacrifice ne peut être de trop ! Vive le Mali’’

Il devait comparaitre, selon la presse malienne ce matin donc, pour répondre des accusations d’ ‘’outrages et d’injures publiques’’, notamment à l’encontre de l’Etat-major des armées de son pays.

Y.I

Infowakat.net

 

Avis Facebook pour l’UE! Vous devez vous connecter pour afficher et publier des commentaires FB!

ARTICLES SIMILAIRES

Situation confuse au Burkina : Air France annule 02 vols sur Ouagadougou

INFOWAKAT

Présumé “coup d’Etat au Burkina : les ouagalais vaquent à leurs occupations

INFOWAKAT

Burkina : La mutinerie s’est muée en coup d’état selon plusieurs sources

INFOWAKAT

Mutinerie au Burkina : La Situation reste toujours tendue et confuse à Ouagadougou

INFOWAKAT

Mutinerie au Burkina : La CEDEAO marque sa solidarité au Président du Faso

INFOWAKAT

Éducation : Fermeture des établissements scolaires les 24 et 25 janvier 2022

INFOWAKAT

Laisser un Commentaire

Infowakat

GRATUIT
VOIR