A LA UNE Actualité Articles Burkina Sécurité

Médias/sécurité : pour le renforcement d’un climat de confiance en vue d’une bonne collaboration

Les hommes de sécurité en collaboration avec le Centre Nationale de Presse Norbert Zongo ont organisé ce vendredi 05 février 2021, à Ouagadougou, un panel. Lequel panel a réuni les étudiants en communication-journalisme, les hommes de média, et les FDS représentés par le Lieutenant-Colonel, Evrard Somda et le Commandant Guy S. Yé tous de la gendarmerie Nationale. Une entrevue, au cours de laquelle a été traité le thème : « La sécurité des journalistes et la collaboration Médias-FDS ». La rencontre a permis à chacun d’expliquer son rôle.

La sécurité des journalistes et la collaboration entre les forces de défense et de sécurité ont suscité le débat entre les deux parties. Dans cet esprit, il ressort que la collaboration entre les deux corps n’est pas toujours facile. Puisque les hommes de tenue constituent la grande muette et ceux de la plume libèrent facilement la parole. Chacun veut que l’autre lui facilite la tâche sur le terrain.

Pour autant, les deux entités ont reconnu la nécessité d’instaurer un climat de confiance et une bonne collaboration, vu les défis sécuritaires du moment. C’est pourquoi, le Centre national de presse Norbert Zongo, représenté par Abdoulaye Diallo veut créer de meilleure collaboration entre les FDS et les journalistes en vue de faciliter leur travail de terrain. « Je pense qu’il y a très peu de communication, ce qui explique beaucoup d’incompréhensions sur le terrain. Cela peut amener des moments où on ne s’entend pas » a-t-il affirmé avant de rappeler l’insécurité des journalistes : « ces derniers temps vous avez quelques menaces contre les journalistes Ladji Bama, le secrétaire général du SYNATIC Sidiki Dramé et Seri Baoula de la RTB. Toute chose qui avait suscité une réaction de part et d’autre des organisations au sein des médias».

Dans son rôle de protection sociale, la gendarmerie a donc souhaité qu’une rencontre soit organisée pour discuter avec les journalistes sur ces questions-là. Dès l’entame de ses propos, le Lieutenant-colonel, Evrard Somda qui s’est appesanti sur le volet sécurité des journalistes a rendu un hommage à Norbert Zongo pour ce qu’il a été au Burkina Faso surtout à l’éveil des consciences des Burkinabè pour la révolution de la liberté d’expression. « C’est un honneur d’être ici dans ce centre qui porte son nom » a-t-il dit sans ambages. Il estime que le journaliste est considéré comme un citoyen. Donc parler de sa sécurité, c’est parler de la sécurité du citoyen. Mais, a-t-il précisé, le journaliste en raison de l’activité particulière qu’il mène notamment la recherche d’information, d’analyse de certaines actions expose sa vie à de danger. Pour lui, assurer la sécurité des journalistes consiste d’abord à mettre l’emphase sur la police de proximité.

« Cela consiste aussi à leur donner un certain nombre de formation dans divers modes de réaction et même les formations en secourisme. Cela nécessite également de renforcer la collaboration entre les services de sécurité et je dirais même quelque part avec les services de renseignement », a-t-il fait savoir.

Les FDS aussi bien que les journalistes, ayant les mêmes objectifs, se battent pour l’intérêt du pays. En réalité, ils doivent être complémentaires.

Parlant de la collaboration entre les deux partenaires, le Commandant Guy S. Yé, estime que la difficulté réside du fait que chacun ignore comment il doit travailler. Pour lui, la compréhension des exigences de l’un et de l’autre peut facilement ajuster les choses entre eux. « Nous nous sommes là pour sécuriser la population et vous vous êtes là pour informer la population. Vous nous informer aussi. On a tous intérêt à ce que chacun réussisse son travail au profit de la population et au profit de nous-mêmes», a-t-il indiqué.

Au terme des échanges, Abdoulaye Diallo se dit très satisfait. « Je peux dire que les partenaires de la gendarmerie ont répondu avec franchise, sincérité aux questions des journalistes » s’est-il réjouit. Il note par ailleurs que la sensibilisation est la clé pour rapprocher les positions.

Youssouf KABDAOGO
Infowakat.net

ARTICLES SIMILAIRES

Santé : 15 millions de personnes recevront le vaccin anticovid

REDACTION

Sport: Prejuce Nacoulma range ses madres.

REDACTION

Procès Thomas Sankara : La France a restitué l’ensemble des documents !

REDACTION

L’actualité de la semaine du 12 au 18 avril 2021 en bref

REDACTION

Entreprenariat : Des bouillons Bio cube made in Burkina

INFOWAKAT

Covid19-BF : 08 nouvelles guérisons à la date du 16 avril 2021

INFOWAKAT

Laisser un Commentaire

Infowakat

GRATUIT
VOIR