Infowakat
A LA UNE Actualité Burkina Ecomedia

Ministère des mines : Des irrégularités décelées dans la gestion des finances publiques de 2018

L’Autorité supérieure de contrôle d’Etat et de lutte contre la corruption (ASCE-LC) dans son rapport effectué du 15 avril au 15 mai 2019 au ministère des Mines et carrières, a décelée des irrégularités dans la gestion des finances publiques de 2018 dudit ministère. Ces irrégularités concernent des entreprises payées sans contrats et des marchés exécutés avant d’être lancés, rapporte le numéro 215, du journal Courrier confidentiel, paru le 25 octobre 2020.

Dans le rapport de l’ASCE/LC, le plan de passation des marchés du ministère des mines et des carrières n’a exécuté que 39 marchés publics en 2018 sur 40 prévus. De ces marchés, aucun n’a été exécuté à travers un appel d’offres ouvert.

Les contrôleurs de l’ASCE/LC ont aussi remarqué que la direction des marchés est représentée par deux agents dans les commissions d’attribution des marchés ce qui n’est pas conforme à la loi qui prévoit une personne. Cela pourrait influencer la décision de l’attribution des marchés selon l’autorité supérieure.

En plus, le rapport révèle que des marchés ont été attribués à des entreprises sans des contrats. Ainsi des marchés sont exécutés avant d’être attribués officiellement. Pour brouiller les pistes, le ministère invite d’autres entreprises ainsi que l’entreprise qui bénéficie du marché à soumettre leur offre.

A la suite, c’est l’entreprise bénéficiant du marché qui est retenue pour le marché qu’elle exécutait bien avant. « Le 15 février 2018, le ministère en charge des mines adresse des lettres d’invitation à trois entreprises afin qu’elles soumettent des demandes de cotation pour le recrutement d’une société de gardiennage. Le 23 mars, le contrat d’un prestataire, Progress Security a été approuvé. Pendant que le ministère a approuvé le contrat du marché le 23 mars 2018, ce même ministère émettait la facture d’un ordre de commande de 2 204 172 FCFA du même marché pour des prestations des mois de janvier, février et mars 2018 à l’entreprise. »

Ce cas s’applique à plusieurs marchés révélés par l’ASCE/LC.

Le rapport de l’ASCE/LC montre que la passation et l’exécution des marchés au sein du ministère des mines et des carrières sont entachées de corruption, favoritisme et une mauvaise exécution des prestations.

Ketsia WANE
Infowakat.net

ARTICLES SIMILAIRES

COVID19-BF : 79 nouveaux cas confirmés à la date du 30 novembre 2020

INFOWAKAT

Culture: Vers la valorisation des 12 PCA de l’année

REDACTION

Ouagadougou : 3e braquage dans la zone du bois en un mois.

INFOWAKAT

Menaces de mort contre Siriki Dramé : la réaction du CGT-B

INFOWAKAT

Sécurité/Ouagadougou : 22 délinquants arrêtés par la police judiciare en novembre 2020

INFOWAKAT

Résultats d’admission des concours directs, session 2020

INFOWAKAT

Laisser un Commentaire

Infowakat

GRATUIT
VOIR