Actualité Burkina Politique

Mise en place du bureau exécutif du Conseil municipal de Zabré : la version du MATDSI

Depuis quelques jours, certains médias, rapportant une déclaration du responsable du bureau des conseillers UPC de la commune de Zabré, dans la province du Boulgou, région du Centre-Est,  font leurs choux gras les circonstances de la mise en place du Conseil municipal de ladite commune. Le Ministère de l’Administration Territoriale, de la Décentralisation et de la Sécurité Intérieure (MATDSI) tient à livrer  sa version des faits.

En effet, à l’issue des élections municipales, l’Union pour le Progrès et le Changement (UPC) et le Mouvement du Peuple pour le Progrès (MPP) se sont repartis les sièges avec respectivement quarante-six (46) et quarante-quatre (44) conseillers municipaux, soit un total de quatre-vingt-dix (90) conseillers.

Ainsi, la date du 26 août 2016 a été retenue pour la mise en place des organes dirigeants du conseil municipal.

Dans la salle, il a été enregistré seulement quarante-deux (42) conseillers UPC qui avaient également en leur possession  deux procurations, les élus MPP ayant choisi de boycotter la session. Le quorum qui est de quarante-six (46)  conseillers au minimum n’ayant pas été atteint, le Préfet de Zabré a décidé de reporter la session à une date ultérieure et a, en conséquence, quitté à 12 heures 30 minutes les lieux où devaient se tenir les votes pour la mise en place des organes du conseil municipal.

Et, c’est aux environs de 19 heures que les conseillers UPC, estimant avoir réuni le quorum, sont allés inviter le Préfet à venir procéder à l’installation du bureau d’âge.

 Suite au refus du Préfet, les conseillers UPC, malgré tout, ont alors décidé de procéder à la mise en place des organes dirigeants dudit conseil municipal, en l’absence du Préfet, seule autorité habilitée à convoquer la session de mise en place du bureau exécutif, à installer le bureau de séance et à donner lecture de certaines dispositions du Code Général des Collectivités Territoriale relatives aux élections.

Il devrait aussi fournir au bureau de séance sept (7) exemplaires du formulaire du procès-verbal de la séance. Rien de tout cela n’a donc été respecté lors de la mise en place des organes dirigeants du Conseil municipal par les conseillers UPC de Zabré.

Cette mise en place irrégulière a été sanctionnée par un prétendu procès-verbal qu’ils tiennent à faire valider par le Préfet.

Face au refus de ce dernier de réceptionner leur procès-verbal illégalement dressé, les responsables de l’UPC de la localité ont décidé d’exprimer leur mécontentement à travers une marche organisée le vendredi 02 septembre 2016 à Zabré.

Cette marche qui a rassemblé une cinquantaine de personnes acquises à la cause de l’UPC s’est déroulée de 09 heures 40 minutes à 10 heures 45 minutes, sans incident. Elle s’est terminée à la préfecture par une remise d’un message au Préfet.

Dans leur message, les militants de l’UPC protestent contre la non-reconnaissance du bureau exécutif du Conseil municipal par l’administration. Ils ont aussi exprimé leur opposition quant à une probable installation d’une délégation spéciale à Zabré.

Le MATDSI rassure les dirigeants et militants de l’UPC de la disponibilité de l’administration à poursuivre les concertations pour une mise en place légale des organes dirigeants de la commune de Zabré. Il exhorte les deux parties à faire prévaloir l’intérêt supérieur de la collectivité.

Aussi, il invite les initiateurs de la marche, s’ils se sentent lésés dans leurs droits, à se référer au Tribunal Administratif de Tenkodogo, structure habilitée à connaître des litiges électoraux.

 En tout état de cause, le Ministère de l’Administration Territoriale, de la Décentralisation et de la Sécurité Intérieure attache du prix quant aux respects des textes en vigueur.

La Direction de la Communication et de la Presse Ministérielle du MATDSI

 

ARTICLES SIMILAIRES

FESPACO 2021: La ministre de la culture reçoit les bénédictions du mogho naba Baongo pour la 27 ème édition

INFOWAKAT

748 élèves sous-officiers de la gendarmerie nationale prêt pour être au service du pays

INFOWAKAT

Ouagadougou : des véhicules mis en fourrière pour mauvais stationnement

INFOWAKAT

Bobo/Éducation : Pas de frais scolaire pour les nouveaux élèves du préscolaire et primaire

REDACTION

Sécurité : Le Burkina Faso acquiert d’équipements et de véhicules de défense turcs

INFOWAKAT

Résultat d’admission au concours professionnel de recrutement d’élèves Inspecteurs de l’enseignement primaire et de l’éducation non formelle (ex Instituteurs Principaux), session 2021.

INFOWAKAT

Laisser un Commentaire

Infowakat

GRATUIT
VOIR