A LA UNE Actualité Articles Burkina Santé

Opération caisses vides : plus de films pour les radios à Yalgado

Le 7 juin dernier a marqué une nouvelle entrée en grève des travailleurs de la santé humaine et animale réunis. Ces derniers avaient annoncé qu’ils ne feraient pas payer aux usager les consultations et qu’ils s’abstiendraient de fournir les différents rapports d’état au ministère de la santé. Et bien seulement cinq jours après le début de cette grève, un problème sérieux se fait sentir au sein du centre hospitalier universitaire Yalgado Ouédraogo.

Selon des sources médicales, « il n’y a plus de film pour les examens radios à Yalgado ». La raison tient dans le fait que depuis le début de la grève « comme les consultations sont gratuites, et que les patients viennent en nombre, l’argent ne rentre pas » comme il se doit. Ce qui a conduit dans un premier temps à une rupture de stock le weekend dernier. D’ailleurs « le service de radiologie n’a pas travaillé samedi et dimanche à cause du manque de film ».

La source nous confie aussi qu’il y a « eu un léger clash entre la direction et les médecins lors d’une réunion ». L’administration en effet avait apporté, lundi 10 juin, un nouveau stock du désormais « précieux » et a « exigé que les médecins fassent payer les frais de radio aux patients avant la consultation ». Chose que les médecins ont refusé par respect pour leur principe de grève.

Ce faisant, tous les malades qui ont besoins d’imagerie radio sont obligés de se diriger vers d’autres centres de santé.

Hôpital Shiphra pris d’assaut

Dans les couloirs de Shiphra

Une équipe de Infowakat.net a fait un tour dans le service concerné à Yalgado, et le constat est claire, les machines sont aux arrêts pour le moment puisque les discussions ne sont pas encore finies entre la direction et les médecins. Un médecin sur place nous confirme que le service est fermé depuis lundi et que les malades sont « systématiquement référés à l’hôpital saint Camille ou Shiphra ».

Direction donc au service radiologie de Shiphra et il est presque 15heures heures lorsque nous arrivons sur les lieux. Les visages sont fermés et un calme déconcertant règne dans la salle d’attente, qui du reste est pleine à craquer. Nous feignons donc les malades pour avoir la sympathie des autres. Et un accompagnant de malade que nous avons choisi d’appeler Zed, nous lache quelques mots saupoudrés à la fois de lassitude et de soulagement : « nous sommes suis là depuis 5h du matin. J’ai eu mon ticket de consultation vers 8heure. Mais c’est à 14h qu’on a eu les soins ».

Une de nos sources nous expliquait en réalité que depuis la fermeture du service radiologie à Yalgado, « nous pouvons recevoir et faire environ 60 radios, sans compter les scanners, et cela entre 8h et 13h ».

Cette grève est prévue pour durer jusqu’au mois de septembre 2019. Elle est reconductible de façon « tacite » selon le syndicat des travailleurs de la santé humaine et animale (Syntsha) si la pleine satisfaction des revendications dudit syndicat n’est pas effective. Mais selon le médecin que nous avions rencontré plutôt dans la journée à Yalgado, il se pourrait que les choses changent « d’ici demain ou après-demain (13-14 juin) et que le service de radiologie reprenne le travail »

Frédéric KAMBOU

Ange L Jordan MEDA

Infowakat.net

ARTICLES SIMILAIRES

ONEA : Perturbation de la desserte en eau dans certains quartiers de la ville de Ouagadougou

INFOWAKAT

Carrière de Borodougou : site touristique ou désastre écologique ?

Infowakat MEDA

Affaire BDU-BF : la galère des 25 licenciés

Infowakat MEDA

Problèmes sanitaires : les solutions du MIDE

Infowakat MEDA

Fada : « Obar Goini » (Le chef n’est plus »)

Infowakat MEDA

Dj Arafat : de Yôrôbô à Daishi, un parcours très controversé

Infowakat MEDA

Laisser un Commentaire

Infowakat

GRATUIT
VOIR