A LA UNE Articles Burkina

Ouagadougou : Koudougou Ouédraogo veut appurer son secteur de transport

Le haut conseil des transporteurs du Burkina Faso (HCT/BF) section gare routière de Tampouy a procédé à l’installation de son nouveau bureau ce 12 septembre 2020 à Ouagadougou. Composé de 16 membres, ce bureau devra œuvrer à l’union des transporteurs et au respect des règles de transport aussi bien à l’interne qu’à l’international.

C’est la gare routière de Tampouy, située dans la sortie Nord de Ouagadougou qui a servi de cadre d’installation du nouveau bureau du haut conseil des transporteurs du Burkina. Les 16 membres, installés pour un mandat de 5 ans ont à leur tête Koudougou Ouédraogo, par ailleurs Naba sanam de La-todin.

Ce dernier place son mandat sous le devoir d’accompagner les plus jeunes dans le secteur des transports. Pour dit-il « leur monter comment il faut travailler, comment il faut gérer, respecter les doyens déjà là pour obtenir leur soutien (…) Le transporteur doit respecter les autorités administratives, les forces de l’ordre, et tous ceux qui sont des acteurs du transport » a-t-il rappelé. « Je les défendrai partout où besoin se fera », Koudougou Ouédraogo.

Le nouveau président du conseil était jusque-là à la tête des transporteurs de cette gare. Dans cette nouvelle fonction, « Je vais les organiser par ligne de desserte. Si tu vas en Côte d’Ivoire, tu ne prends que les passagers pour la Cote d’Ivoire. On ne doit quitter la Cote d’Ivoire avec son car de Côte d’Ivoire pour se rendre à l’intérieur des villes du pays. Non, il y a une ligne qu’il faut suivre. Si tu viens, tu descends les passagers à la gare, les petits transporteurs de la gare feront le relais pour desservir les petites localités pour le bien de tous», promet Koudougou Ouédraogo.

Dans la même veine, Adama Ouédraogo, le président national de la faitière, exhorte ses camarades à l’union et surtout à la recherche de pistes pour l’essor du secteur qui vit des difficultés à cause des divergences de ses acteurs. Cela au regard de son importance pour le développement de l’économie nationale.

« Des négociations devront être entamées durant ce mandat avec les plus grandes sociétés de transport en commun, pour laisser quelques parts de marchés aux petits transporteurs », foi de Koudougou Ouédraogo.

Mariam Ouédraogo
Infowakat.net

ARTICLES SIMILAIRES

Entrepreneuriat : SANTENAT étend ses tentes

REDACTION

Burkina : En attendant le vote!

REDACTION

Burkina/Boucle du Mouhoun : un chef de village enlevé dans la Kossi

Jordan MEDA

Burkina/Fada : La population descend au gouvernorat avec des corps de proches tués

Jordan MEDA

Concours directs : 1 290 142 candidatures pour 4 721 emplois

INFOWAKAT

Elections couplées de 2020 : la date limite de réception des dossiers de candidatures

INFOWAKAT

Laisser un Commentaire

Infowakat

GRATUIT
VOIR